L'air bruxellois trop régulièrement pollué aux particules fines

Bruxelles
Bruxelles - © Archive Belga

Le seuil maximal des particules fines - ces particules qui proviennent des gazs d'échappement ou des fumées d'usine - a déjà été dépassé 41 fois en trois mois. Or l'Europe n'autorise que 35 jours de dépassement par an. Dès lors, la Région bruxelloise pourrait-elle être sanctionnée ?

La pollution de l'air par les particules fines est l'une des plaies environnementales en Région bruxelloise. Depuis plusieurs années, la capitale est en infraction par rapport aux normes européennes en la matière. La commission a déjà signifié deux avertissements à la Belgique, en 2009 et 2010.

Le gouvernement bruxellois a fait part des mesures envisagées pour réduire la concentration de particules fines dans l'air. La première mouture n'a pas satisfait les autorités européennes. Le gouvernement bruxellois attend toujours la réaction de la Commission à son second courrier.

Pour le directeur de la Cellule Interrégionale de l'Environnement (CELINE), la question n'est plus de savoir si la Belgique va faire l'objet d'une procédure devant la Cour européenne de Justice, mais quand cette procédure va être enclenchée. Les derniers chiffres rendus publics n'incitent en effet pas à l'optimisme. Le nombre de dépassements de la norme autorisée au cours des trois premiers mois de 2011 est le plus élevé de ces cinq dernières années.

La station de Haren a déjà dépassé le nombre maximum de dépassements autorisés, soit 35 par an. Et d'autres stations de mesure ont déjà franchi le cap des 30 jours. Le coup de crosse de l'Union européenne apparaît donc imminent.  

P. Carlot
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK