L'affaire du casino de Namur de retour devant les tribunaux

Une partie des recettes des tables de jeux namuroises ont été détournées durant plusieurs années
Une partie des recettes des tables de jeux namuroises ont été détournées durant plusieurs années - © Belga Images

Ce dossier de vaste fraude estimée à 50 millions d'euros concerne des dizaines de personnes. Après des années d'enquête, un procès s'est déjà tenu une première fois devant la justice namuroise. Mais cette fois, l'affaire revient devant la cour d'Appel de Liège.

Ce procès bis se tiendra en l'absence des principaux prévenus. En mai dernier, le tribunal correctionnel de Namur a condamné les anciens dirigeants du casino pour une fraude estimée à 50 millions d'euros. Armand Khaïda, l'ex patron avait pris 3 ans de prison avec sursis.

Mais d'autres suspects, il était une 50aine au total, s'en sortaient trop bien, selon le parquet qui a donc interjeté appel. On retrouve donc sur le banc des prévenus, la mère d'Armand Khaïda, mais également Albert Ancion, l'ancien numéro 2 du casino. Le parquet estime que la confiscation de ses biens, à hauteur de 750.000 euros, n'est pas une peine suffisante. Une bonne dizaine d'anciens employés du casino sont également concernés par ce nouveau procès. Licenciés pour faute grave, lorsque la fraude a été découverte, et exclus du chômage, ils ont déjà payé, avait estimé la présidente du tribunal. Mais ce n'est manifestement pas l'avis du parquet.

Toutes ces personnes se retrouvent donc devant la cour d'appel de Liège ce mardi matin. Pour un procès qui s'annonce plus court que le premier. L'arrêt est déjà attendu pour le 6 mai.

Pierre-Yves Millet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK