L'aéroport de Temploux veut déployer ses ailes

Cela fait près d'un an maintenant que l'aérodrome de Namur (de son vrai nom) a commencé sa transformation. La partie la plus visible, c'est la piste, désormais en tarmac, à la place de l'herbe. Cela a permis d'attirer une entreprise, la Sonaca, qui s'y est installé début de l'année passée.

La Sonaca emploie aujourd'hui une quarantaine de personnes à Temploux. Pour faire quoi ? Pour assembler le Sonaca 200, un petit avion de deux places qui sert surtout à apprendre à piloter.

La Sonaca se plaît tellement bien à Temploux qu'elle va d'ici quelques jours s'installer dans un hangar flambant neuf, cinq fois plus grand.

"On a ici des endroits où l'on pourrait encore construire, pour d'autres sociétés si elles sont intéressées, explique Benjamin de Broqueville, l'administrateur délégué de l'aérodrome, qui attend maintenant l'arrivée d'autres acteurs. Et, effectivement : depuis que la Sonaca Aircraft s'est basée ici, on a deux ou trois sociétés qui se montrent fortement intéressées pour suivre le modèle de la Sonaca. C'est-à-dire pour développer, modifier, construire des avions ici à la base de l'aérodrome de Namur."

Un contrat serait même imminent. Pour l'instant, aucun nom n'est dévoilé mais l'aérodrome affiche ses ambitions : atteindre 200 travailleurs d'ici quatre ans, soit 150 de plus qu'aujourd'hui.

Concurrence avec Gosselies ou Liège ?

Non, car Temploux reste un très petit aérodrome qui ne joue de toute façon pas dans la même catégorie. Sa stratégie ? Exister en faisant autre chose, se diversifier et se spécialiser. On ne verra jamais de compagnies avec des passagers ou du fret. L'idée, c'est de créer un zoning d'activités aéronautiques. A la fois industriel, comme avec la Sonaca, mais aussi de recherche. Car à Temploux, on est en train de développer des drones capables d'aller jusqu'e dans la stratosphère.

Temploux restera également un endroit de loisirs. Il y a quelques semaines, une fédération de vol à voile de planeur s'y est installée. Enfin, l'aérodrome veut agrandir son bâtiment. Une demande de permis sera déposée tout bientôt.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK