L'aéroport de Bruxelles est en bonne santé

Le trafic aérien a augmenté de 2,4% cette année avec une augmentation du nombre de passagers en transit
Le trafic aérien a augmenté de 2,4% cette année avec une augmentation du nombre de passagers en transit - © Belga

D’un point de vue économique, l'aéroport de Bruxelles ne se porte pas trop mal. C'est le message qu'a fait passer vendredi l'administrateur délégué de l'aéroport. Il faisait le point sur les investissements à venir. Parmi les projets de développement en cours, il y a deux bâtiments : l'un accueillera Jet Air Fly, l'autre DHL. Ce sont plus que de simples projets immobiliers.

Arnaud Feist, l'administrateur délégué l'a rappelé d'emblée. Brussels Airport, c'est le deuxième moteur économique du pays. Il représente plus de 39 000 emplois directs et indirects. Et le fait que de grandes sociétés investissent dans l'aéroport est vu d'un bon œil.

''DHL Global Forwarding qui a décidé d’investir de manière significative à Brucargo, mais également Jet Air Fly qui construit un tout nouveau bâtiment ici à l’aéroport. Cela va générer de nombreux emplois dans la région. Ça assure une pérennité et ça ancre l’activité d’un certain nombre de grands acteurs du secteur à l’aéroport.’’

Le projet de DHL confirme l'importance de Brucargo, gros créateur d'emplois. D'ailleurs, Brussels Airport n'hésite pas à investir pour rendre l'aéroport plus attractif. En tout, quelque 460 millions d'euros seront consacrés d'ici 2016 à mieux gérer les bagages, à permettre aux passagers de circuler plus facilement et à attirer de nouvelles compagnies aériennes.

Quant au bilan de cette année, il est bon : le trafic continue à augmenter. Plus de 2,4 % la première moitié de l'année, c'est du même acabit que ce qui se voit dans les autres aéroports européens, avec une augmentation du nombre de passagers en transit. Par contre, le nombre de passagers locaux, lui, n'a pas augmenté, les charters stagnent. L'explication serait à chercher dans la crise économique.

Odile Leherte

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK