Chevetogne : nouveau Père abbé pour l'abbaye qui célèbre deux rites religieux différents

L'église byzantine est l'une des deux construites à l'abbaye de Chevetogne
2 images
L'église byzantine est l'une des deux construites à l'abbaye de Chevetogne - © Mathieu Baugniet

La vie monastique, une vie recluse ! C’est le cas à l’abbaye de Chevetogne en province de Namur. Un lieu particulier puisque les moines bénédictins y pratiquent deux rites différents. Un nouveau Père abbé a récemment été élu par la communauté. Celle-ci vit dans un véritable écrin de verdure.

Le domaine du monastère est d’une superficie de 46 hectares. "C’est deux de plus que le Vatican", nous explique en boutade Lambert Vos. Le Père abbé est à la tête d’une communauté de 28 moines. La moitié suit le rite romain, et l’autre le Byzantin. "Nous avons été fondés pour travailler à l’union des Églises. Nous avons deux Églises. L’une byzantine où l’on célèbre le rite byzantin-gréco-slave, et l’autre latine. C’est celle qui est le plus pratiquée en Occident" précise celui qui est à la tête de la communauté depuis le 4 août. Il a été élu démocratiquement et à l’unanimité par les autres moines.

Une abbaye ouverte sur le monde moderne

L’abbaye est récente et se veut ouverte. Elle accueille parfois des étudiants en blocus. Ils peuvent se ressourcer et profiter du calme des lieux pour étudier. "Plus régulièrement, nous accueillons des retraitants" nous indique Lambert Vos. "Il y a une maison à côté du monastère et il y a parfois 40 à 50 personnes qui résident avec nous. Ils viennent faire le point sur leur vie ou leur spiritualité. En cette période estivale, nous recevons beaucoup de retraitants. Notamment lors de cette semaine du 15 août, jour de l’Assomption".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK