Kinépolis de Liège: un spot électoral du Parti Populaire choque les spectateurs

Kinépolis de Liège: interdit, un spot électoral du Parti Populaire choque des spectateurs
Kinépolis de Liège: interdit, un spot électoral du Parti Populaire choque des spectateurs - © MOSSAY - BELGA

Au Kinepolis de Liège, une publicité électorale du Parti Populaire a perturbé et choqué les spectateurs d'une soirée consacrée à Jacques Brel. C'était mardi soir à Rocourt. Plusieurs centaines de personnes assistaient sur grand écran à la retransmission du concert d'adieux du Grand Jacques à l'Olympia. Avant le show, une publicité sonore pour le Parti Populaire a été diffusée à deux reprises. Or la réglementation wallonne en matière de spots publicitaires électoraux est claire: ils sont interdits dans les salles de cinéma. 

Je me suis dit que c'était une annonce pour un film qui cherche à choquer!

Quand mardi, Nicolas entend le spot électoral xénophobe dans la salle du Kinepolis de Rocourt, il ne comprend pas tout de suite: "on ne savait pas à quoi s'attendre, on entendait des choses et puis à la fin, ils annoncent que c'est le Parti Populaire. Moi, au début, j'étais assez choqué parce que ça parlait quand même pas mal d'immigration etc... Je me suis dit que c'était peut-être une annonce pour un film, quelque chose qui cherche un petit peu à choquer. Et finalement non, quand j'ai entendu que c'était pour un parti politique, j'ai été assez choqué de ça aussi parce que je me suis dit que c'était illégal, en fait."  

Pas un piratage, une "erreur humaine" selon Kinépolis

La propagande électorale au cinéma est effectivement illégale. Embarrassée, la direction de Kinépolis présente ses excuses, parle d'un incident et évoque une erreur humaine involontaire. Selon Kinépolis, il ne s'agit pas d'un piratage. Le groupe affirme ne pas accepter la diffusion de messages politiques et faire le nécessaire pour éviter que cela ne se reproduise. Une réponse qui ne satisfait qu'à moitié ce spectateur: "Ça ne me convainc pas parce qu'ils avaien le message en leur possession donc il y avait quand même une volonté de le passer quelque part."  

Le Parti Populaire "tombe des nues"

Contacté, le Parti Populaire affirme tomber des nues et n'être au courant de rien. 
Alors que risque-t-on pour la diffusion de publicité électorale au cinéma? La sanction peut aller d'un simple blâme à l'annulation des résultats pour la liste en cas de plainte d'un autre candidat ou d'un autre parti devant la commission des dépenses électorales du Parlement wallon. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK