Kanal : à l'horizon 2023, trois cubes vont émerger du site préservé pour l'essentiel

Kanal : à l'horizon 2023, trois cubes vont émerger du site préservé pour l'essentiel
3 images
Kanal : à l'horizon 2023, trois cubes vont émerger du site préservé pour l'essentiel - © Kanal_NOA_EM2N_SBA

Une nouvelle étape pour le projet Kanal à Bruxelles. La demande de permis d'urbanisme pour la rénovation/reconstruction des anciens garages Citroën vient d'être introduite. Les plans de ce site qui s'articulera autour d'un musée d'art moderne et contemporain sont donc connus.

Véritable cathédrale d'acier et de verre, l'ancien garage Citroën, même s'il n'est pas classé, reste un bâtiment emblématique à Bruxelles. Un bâtiment que les architectes n'ont pas voulu dénaturer, au contraire. " Le projet va ressembler très fort à ce vous connaissez aujourd’hui : le garage, les structures en métal, les grands espaces bruts. Tout cela reste " explique An Fonteyne du bureau NoAarchitecten. " Mais naturellement, on a été obligé d’ajouter des nouveaux espaces climatisés pour la conservation des œuvres d’arts et des archives ".

On aime bien parler de boîtes à outils

Trois cubes vont ainsi émerger à l'intérieur du site. Le plus grand pour le musée d'art moderne et contemporain, un deuxième pour le CIVA (Centre International pour la Ville, l’Architecture et le Paysage), et le troisième pour un auditorium. Philippe Viérin, du Bureau NoAarchitecten, parle de boîte à outils. " On aime bien parler d’outil parce que c’était une grande fabrique. Donc on part un peu dans cette idée de production, de productivité : les boîtes à outil comme si c’était des machines qu’on insérait dans le bâtiment. Des machines à exposer de l’art ".

Des œuvres, des spectacles, des performances qui s'égrèneront aussi hors de ces cubes dans des ambiances et des climats différents. Pour que toute l’expérience muséale ne se fasse pas que dans des " white box " comme l’on en retrouve aux quatre coins du globe. " Il y aura des expos dans les anciennes tôleries, dans les anciens ateliers mécaniques comme c’est le cas actuellement avec Kanal Brut. On a bien vu qu’il est possible d’exposer de grandes œuvres, de grands artistes, dans des conditions qui ne respectent pas les normes muséales strictes. Il en va aussi de notre responsabilité environnementale. Cela n’a aucun sens de climatiser l’ensemble d’un site aussi vaste que celui-ci. Ce serait juste un énorme gâchis énergétique " précise Yves Goldstein, directeur de la fondation Kanal.

C’est pour ça que je parle souvent de ville ou de fabrique culturelle

A côté des espaces d’exposition, Kanal s’articulera aussi autour d’espaces publics. " C’est pour ça que je parle souvent de ville ou de fabrique culturelle. Parce qu’ici on veut créer avant tout un lieu où les gens viennent et passent du temps. Certes pour aller voir des expositions mais aussi pour travailler : il y aura une grande bibliothèque. Pour venir boire un verre ou manger : il y aura trois cafés, un restaurant. Pour venir profiter de la terrasse publique sur le toit du showroom. Et puis, on a aussi prévu des espaces pour les associations. ". En tout sur les 40 milles mètres carrés du site, près de 20 milles seront publics et polyvalents.

Les premiers travaux, de désamiantage notamment, doivent débuter cet été. Le gros œuvre à partir de mars de l'année prochaine. La première expo dans le Kanal-Centre Pompidou flambant neuf est attendue à la fin du premier semestre 2023.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK