Julien Breuer à Mont-Saint-Guibert: "À moi de prouver que la jeunesse est une force"

Julien Breuer n'est pas impressionné par les responsabilités qui l'attendent
Julien Breuer n'est pas impressionné par les responsabilités qui l'attendent - © S. Vandreck

Il n'était plus venu à l'administration communale de Mont-Saint-Guibert depuis dimanche et la victoire de sa liste MSG CoHéSion (tendance MR-CdH). Julien Breuer prend le temps de saluer le personnel. Il faut dire qu'il est ici en terrain connu: cela fait six ans qu'il occupe le poste de premier échevin, en charge des travaux dans un premier temps, puis des finances, des sports et de la jeunesse. La fonction de bourgmestre, il l'a découverte avec son père, Jean-François Breuer, à la tête de la commune de 2006 à 2012, et aujourd'hui décédé, mais aussi de par son travail quasi quotidien avec le bourgmestre sortant, l'Ecolo Philippe Evrard. "Si je me suis présenté comme tête de liste, c'est que j'étais prêt à assumer ce rôle. Et ,au vu de la législature et l'expérience que j'ai pu acquérir pendant ce temps, je suis plus que prêt", affirme-t-il.

Mobilité et cadre de vie

À 33 ans, Julien Breuer est le plus jeune bourgmestre du Brabant wallon. Il est conscient que son âge, en plus de son statut de "fils de", lui met une certaine pression sur les épaules. "Je suis convaincu que je suis attendu au tournant, reconnaît-il. Je sais que certaines personnes peuvent douter de la jeunesse. Mais moi, je dis que la jeunesse est une force et c'est à moi de le leur prouver". Le jeune bourgmestre compte ainsi mettre les nouvelles technologies au service de sa commune, notamment pour résoudre la problématique du trafic de transit qui encombre Mont-St-Guibert aux heures de pointe. Ce sera sa priorité pour cette législature, avec la revalorisation de l'espace public. "Il faut savoir qu'on a énormément construit à Mont-Saint-Guibert ces dernières années. Il est vraiment temps de se dire qu'on va essayer de construire un minimum et s'occuper de la qualité de vie des citoyens", annonce le nouveau bourgmestre. Les challenges sont nombreux dans cette petite commune de 7500 habitants. Mais Julien Breuer n'entend pas se laisser déborder par la charge de travail: "Je suis chef d'entreprise sur le côté. Je peux organiser mon emploi du temps comme bon me semble. Si j'ai la nécessité d'engager quelqu'un, je le ferai. Mais, en attendant aujourd'hui, j'assumerai les deux fonction, et je pense pouvoir les cumuler sans problème".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK