Jobs étudiants: la période de recrutement touche à sa fin

La période idéale pour postuler c’est en début d’année
La période idéale pour postuler c’est en début d’année - © DR - Pixabay - domaine public

La plupart des étudiants cherchent un job de vacances pour gagner un peu d’argent. Mais pour maximiser ses chances, il faut s’y prendre à l’avance. C’est le secteur de la vente et de la grande distribution qui est le plus prisé par les jeunes et qui comptent le plus d’offres. Mais les jobistes doivent aussi penser à diversifier leurs recherches, par exemple, en se dirigeant vers le secteur de l’Horeca ou le secteur du nettoyage industriel, qui cherchent eux aussi beaucoup d’étudiants. 

La période idéale pour postuler c’est en début d’année, c’est-à-dire en commençant ses recherches en janvier et en postulant au mois de février ou au plus tard au mois de mars. À ce stade de l’année, le recrutement des grosses entreprises et des supermarchés touche à sa fin, mais il est encore possible d’y trouver une place. En revanche, pour les parcs d’attractions comme Walibi ou Pairi Daiza, il est déjà trop tard.  

Autre point important pour augmenter ses chances, avoir un bon CV, bien construit et sans fautes et une bonne lettre de motivation.

Les moins de 18 ans rencontrent plus de difficultés

On peut postuler dès l’âge de 15 ans, mais il est plus difficile pour les plus jeunes de trouver une place.

"Beaucoup d’employeurs pensent qu’un jeune ne peut pas travailler avant ses 16 ans et beaucoup de jeunes le pensent aussi. C’est donc plus facile de trouver un job étudiant dès qu’on atteint l’âge de 18 ans, puisque c’est l’âge minimum pour occuper un poste pour lequel il faut manipuler de l’argent", nous explique Stéphanie Barbieux, permanente à Infor Jeunes.

Pour les étudiants qui se rendent à Infor Jeunes pour demander de l'aide, les informateurs leur proposent une liste d'entreprises qui recrutent avant l'âge de 18 ans. Mais ils leur conseillent aussi de se rendre dans les agences intérims qui acceptent d’engager des jeunes à partir de 16 ans.

Le dernier conseil donné, "c’est de se rendre dans des supérettes ou des petits magasins de village, des plus petites structures qui prennent moins en compte l’âge des étudiants qu’elles engagent.", nous précise Stéphanie Barbieux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK