Jeunes en Syrie: de nouvelles perquisitions et deux arrestations

Une vingtaine de perquisitions lundi à Bruxelles, essentiellement à Molenbeek, mais aussi à Vilvorde, Malines, Charleroi, ou encore Dinant... Et cela a continué ce mardi : 14 perquisitions. Et les enquêteurs de la police judiciaire fédérale ont arrêté 14 personnes. Quatre d'entre elles ont été présentées au juge d'instruction en charge du dossier, lequel a décidé d'en placer deux sous mandat d'arrêt et d'en relâcher deux autres sous conditions. Les douze personnes placées sous mandat d'arrêt lundi et mardi comparaîtront vendredi devant la chambre du conseil de Bruxelles. D'après le parquet fédéral, les suspects ont recruté des jeunes pour aller combattre en Syrie. Un certain nombre de ces jeunes seraient déjà partis.

L'opération d'envergure menée par vagues successives comptera une septantaine de perquisitions en tout. 400 policiers auront été mobilisés. 13 hommes avaient été inculpés lundi comme dirigeants d'un groupe terroriste, 10 d'entre eux ont été placés sous mandat d'arrêt. Deux mineurs ont aussi été placés en centre fermés.

Sont visés ici des hommes de l'ombre, des idéologues, des fanatiques, des recruteurs, des combattants partis et déjà revenus... Lors des opérations précédentes, ce sont des figures plus connues qui ont été interceptées comme Fouad Belkacem à Anvers (leader de Sharia 4 Belgium), ou encore Jean-Louis Denis à Schaerbeek, suspecté de recrutement sous le couvert d'une asbl caritative.

Deux dossiers à l'instruction sont concernés : ils concernent ces jeunes Belges recrutés pour aller combattre en Syrie. Selon les chiffres officiels, 200 belges ont effectivement quitté le pays direction les zones de combat syriennes.

Radia Sadani

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK