Jette: trois églises évangéliques fermées par arrêté du bourgmestre

Le bâtiment concerné rue Uyttenhove à Jette.
Le bâtiment concerné rue Uyttenhove à Jette. - © Google

Trois églises évangéliques africaines ont été fermées la semaine dernière à Jette par arrêté du bourgmestre Hervé Doyen (cdH). Celles-ci sont toutes localisées rue Uyttenhove 51, dans le quartier Woeste-Warland. Selon l'échevin de l'Urbanisme de la commune Paul Leroy, des contrôles ont été menés à la suite de plaintes de riverains. Il faut dire que la rue Uyttenhove accueille pas moins de cinq églises évangéliques drainant chaque dimanche plusieurs centaines de fidèles. Ce qui engendre des nuisances notamment en terme de mobilité.

Deux, dont une accueillant 700 personnes, sont en règle, pas les autres. A l'adresse concernée, qui abrite un immeuble de bureaux et des entrepôts, la police a donc constaté la présence de trois structures religieuses ainsi que d'une société de stockage de châssis et une société de fonderie. Aucune ne possédait de permis d'urbanisme en bonnes et dues formes.

Autorisation pompiers et absence de permis

"En ce qui concerne les églises, les locaux étaient peu aptes à l'accueil de personnes. Les autorisations pompiers étaient également manquantes", signale Paul Leroy (LBJ), échevin de l'Urbanisme de Jette. "Nous avons donc demandé à ces différentes structures de nous fournir les documents nécessaires et de se mettre en règle. A savoir: introduire une demande de permis de régularisation. Dans une commune, il faut que des lieux de rassemblement comme ceux-ci soient d'abord connus des autorités et que la sécurité des personnes soit totalement assurée.

"Nous avons pu rouvrir notre salle de prière"

A ce jour, toutes les églises n'ont pas encore pu fournir les pièces nécessaires et/ou introduire une demande de régularisation de leurs activités. L'une des églises, le Centre évangélique Christ-Roi, aurait entrepris les démarches et obtenu la levée des scellés. C'est celle du Pasteur Innocent Phanzu, qui compte près de 80 fidèles. "Nous sommes installés rue Uyttenhove depuis 2004 et tout se passe bien avec les riverains", assure M. Phanzu. "Nous avons déjà organisé des réunions de quartier et avons pu rassurer nos voisins. Mais il est vrai que nous avons décidé d'étendre nos activités. Nous avons une salle au premier étage et nous occupons depuis peu le rez-de-chaussée. Nous avons introduit les documents nécessaires en vue de la régularisation de cette extension. Nous estimons donc être dans notre bon droit.

Reste maintenant aux autres églises à en faire de même. Mais rien ne sera acquis pour autant. "Une demande de permis s'accompagne d'une enquête publique et d'une commission de concertation. Les riverains pourront donc soumettre leurs avis. La commune statuera sur base des différents éléments en sa possession", conclut Paul Leroy.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK