Jeanine Joannès, échevine à Evere, claque la porte de DéFI

Jeanine Joannès-Wouters est échevine depuis dix ans. Elle quitte DéFI
Jeanine Joannès-Wouters est échevine depuis dix ans. Elle quitte DéFI - © FACEBOOK

Ambiance tendue au sein de DéFi à Evere. L'échevine du Troisième âge et de l'Action sociale Jeanine Joannès-Wouters a décidé de claquer la porte du parti. Une page historique se tourne au sein de la section, avec le départ de celle qui commencé à militer au sein de l'ex-FDF il y a maintenant 40 ans.

Tensions avec Pascal Freson, future tête de liste en 2018

Evere, ce n'est pas n'importe quelle commune: c'est celle où le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) est bourgmestre en titre. Depuis 2006, les amarantes participent à la majorité communale. En 2012, Pascal Freson, ex-responsable MR dans la commune décide de passer au FDF. Où il prend du galon. Et c'est à ce moment que les désaccords avec Jeanine Joannès-Wouters, apparaissent. Une génération sépare les deux personnalités. L'une se sent boycottée par l'autre qui ne souhaiterait pas mettre en avant les réalisations de l'échevine. La crise culmine en novembre dernier lorsque la section décide de désigner Pascal Freson future tête de liste aux communales de 2018. Atteinte par la limite d'âge, Jeanine Joannès-Wouters n'était pas en lice mais soutenait discrètement une concurrente, Firyan Kaplan.

Réunion mercredi soir avec Olivier Maingain

Pour Joannès-Wouters, c'en est trop, elle décide de claquer la porte. Reste maintenant à savoir si elle pourra garder ses compétences. Le bourgmestre en titre Rudi Vervoort ne s'est pas encore exprimé sur la question. Il attend de voir l'issue d'une réunion qui sera organisée mercredi soir chez DéFi entre Jeanine Joannès et le président Olivier Maingain. Deux cas de figure se présentent: soit l'intéressée garde ses compétences mais sans étiquette politique. Soit elle les perd et devient échevine sans attribution. Une situation qui s'est déjà présentée dans d'autres communes bruxelloises par le passé.

Déclaration au conseil communal

"Si je garde mes compétences, je continuera à battre pour les Everois, mais plus au nom de DéFI", réagit Jeanine Joannès-Wouters. Elle annonce à la RTBF qu'elle prépare une déclaration pour le prochain conseil communal, prévu ce jeudi 22 décembre. "Je tiens aussi à rester cohérente. J'aurais pu rester chez DéFI jusqu'au terme de mon mandat. Mais le désaccord est réel."

Jeanine Joannès-Wouters, c'est 389 voix de préférence en 2012 et 549 en 2006. DéFI compte actuellement quatre élus au conseil communal.

Evere est non seulement la commune du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort mais aussi celle de Guy Vanhengel (Open VLD), le ministre régional des Finances. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK