Jean Demannez: "Emir Kir a été élu sans avoir dû travailler sur Saint-Josse"

Jean Demannez, bourgmestre sortant de Saint-Joose
Jean Demannez, bourgmestre sortant de Saint-Joose - © RTBF

Pour Jean Demannez, Emir Kir a sans doute été élu à Saint-Josse sur base d'un vote ethnique puisqu'il n'avait aucun bilan à proposer aux électeurs. Interrogé par la RTBF, il dit que c'est "normal : les petits Belges votent aussi pour les petits Belges".

Le bourgmestre sortant de Saint-Josse Jean Demannez s’est vu contraint de céder l’écharpe maïorale à un autre socialiste : Emir Kir. Interrogé sur le plateau du JT de la RTBF, il se dit toujours sous le coup de la "surprise de travailler entre camarades qui ne respectent pas tous leurs engagements, surtout quand ils les ont suscités. Mais je ne veux pas être le vieux grognon qui râle de ne pas avoir été maintenu".

"Je souhaitais arrêter ma vie politique communale après 36 ans au collège" communal de Saint-Josse, précise Jean Demannez ; c’est Emir Kir "qui a demandé que je reste". Il poursuit : "Je fais partie de cette petite communauté d’anciens Belges de Saint-Josse, on est encore 18%. Mon grand-père était belge. Ce n’est pas facile d’accrocher des voix pour quelqu’un qui est dans sa quatrième génération sur Saint-Josse. Emir Kir a été élu sans avoir dû travailler sur Saint-Josse, uniquement sur autre chose qu’un bilan".

Vote ethnique?

Cela veut-il dire qu’Emir Kir a été élu parce qu’il représentait avant tout la communauté turque de Saint-Josse?  "C’est difficile de croire autre chose puisque, étant ministre, il n’a pas eu l’occasion de travailler sur Saint-Josse" répond Jean Demannez : "Même s’il était peut-être plein de bonnes intentions, le bilan n’a pas été analysé, on a voté d’une autre manière. Je ne veux pas lancer le débat sur le problème des votes ethniques. Il y a évidemment ce problème-là qui a joué. Mais c’est normal, vous savez : les petits Belges votent aussi pour les petits Belges".

Ce qui avait été convenu dans l’accord pré-électoral, "c’était que je devienne bourgmestre à part entière" selon Jean Demannez "et Emir m’a dit ‘je te propose d’être faisant fonction mais je gère tout ; tu me téléphones le matin et on fait l’ordre du jour ensemble’. Je crois que cela aurait été ingérable et que cela aurait éclaté très rapidement".

Emir Kir sera-t-il un bon bourgmestre ? Pour Jean Demannez, "c’est une question difficile ; j’espère qu’il le sera pour l’intérêt des Saint-Josse-ten-Noodois".

A.L. avec N. Maleux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK