"Je suis extraOrdi": un projet pour soutenir les apprentissages scolaires et réduire la fracture numérique

"Je suis extraOrdi": un projet pour soutenir les apprentissages scolaires et réduire la fracture numérique
"Je suis extraOrdi": un projet pour soutenir les apprentissages scolaires et réduire la fracture numérique - © Tous droits réservés

Ils sont dyslexiques, dyspraxiques, dyscalculiques ou encore, dysorthographiques. Les enfants "dys" représentent aujourd'hui dix pour cent des élèves qui composent une classe et font l'objet de besoins spécifiques d'apprentissage. A Seraing, l'asbl Simila accompagne depuis trois ans des enfants et des adolescents qui présentent des troubles "dys", en utilisant l'outil informatique. "Nous utilisons beaucoup l'ordinateur pour compenser l'écriture notamment. La plupart des enfants dyspraxiques sont aussi dysgraphiques, ils n'ont pas automatisé l'écriture" explique Sabine Herremans, ergothérapeute et responsable de l'asbl Simila " l'ordinateur permet aussi de compenser l'apprentissage de la lecture chez les enfants dyslexiques par le biais de lecteurs vocaux. Quant à la reconnaissance vocale, elle est plutôt utilisée pour les enfants dysorthographiques qui dictent leur texte à voix haute pour qu'il soit automatiquement retranscrit. Pour ces enfants qui, souvent, présentent également des problèmes de concentration et d'attention, l'ordinateur peut être utilisé comme un agenda, il permet une meilleure organisation" poursuit Sabine Herremans.

Réduire la fracture numérique

De nos jours, les enfants et les adolescents sont nombreux à disposer d'un téléphone portable ou d'une tablette pour un usage le plus souvent ludique. Par contre, ils ne possèdent certainement pas tous un ordinateur portable personnel. Cet outil permettrait de soutenir les apprentissages et de réduire la fracture numérique. C'est pourquoi l'asbl Simila a lancé un crowdfunding pour mener à bien un projet baptisé: "Je suis extraOrdi". Objectif: équiper des élèves de primaire et de secondaire d'un ordinateur portable. Ce projet pilote démarrera en septembre. A terme, il permettra d'offrir quarante ordinateurs dotés des logiciels adéquats. La date limite de ce crowdfunding est fixée au 31 juillet. Infos www.simila.be

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK