"Jamais deux sans trois" ? En Hesbaye, ce serait plutôt "jamais quatre sans cinq"…

Le projet tant décrié consiste en la construction de neuf éoliennes sur la plaine de Boneffe.
Le projet tant décrié consiste en la construction de neuf éoliennes sur la plaine de Boneffe. - © Flickr - TheWindPower

En l’occurrence ici, pour le cinquième permis accordé par le ministre wallon Carlo Di Antonio pour la construction de neuf éoliennes sur la plaine de Boneffe. Une plaine à cheval sur les communes d'Eghézée, d'Orp-Jauche et de Ramillies.

Les opposants (des riverains essentiellement), l'association Natagora et la commune de Ramillies sont déjà allés quatre fois en recours. A chaque fois en obtenant gain de cause.

Que vont-ils faire maintenant ? "Nous sommes toujours aussi déterminés, nous a répondu Fabienne Nicolas, porte-parole du collectif citoyen "Plaine de vie". En plus de l’aspect lié – stricto sensu – aux éoliennes, nous voulons sauvegarder la plaine de Boneffe. Car il s’agit d’un élément de notre patrimoine ; une plaine où s’est déroulée une célèbre bataille il y a déjà quelques décennies. Nous nous sommes associés à Natagora, pour la défense de l’environnement, ainsi qu’à la commune de Ramilies. A eux de voir à présent s’ils veulent continuer le combat. Nous, nous sommes résolus à poursuivre."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK