Christian Van Eyken devant la cour d'appel de Bruxelles: "J'ai un seul regret : je crains que l'enquête ne redémarre plus"

"J'espère que nous serons acquittés mais j'ai un seul regret : je crains que l'enquête ne redémarre plus après six ans", a déclaré Christian Van Eyken, ce mercredi, devant la cour d'appel de Bruxelles, au terme de son procès. L'ancien député est prévenu, avec son épouse Sylvia B., pour avoir tué, en 2014, l'homme qui était le compagnon de celle-ci, Marc Dellea. La cour a pris l'affaire en délibéré et rendra un arrêt le 16 février prochain à 09h00.

"Je n'ai pas tué le père de ma fille"

C'est ce que déclare Sylvia B., à qui la parole était donnée en dernier lieu, mercredi, avant que la cour ne prenne l'affaire en délibéré. "Nos trois avocats en ont dit suffisamment", s'est ensuite exprimé Christian Van Eyken. "Mais je suis attristé, peiné, parce que dans ce procès on a amené les enfants de mon premier mariage. Je ne vais pas m'étendre sur les raisons des propos qu'ils ont tenus à mon égard, mais je regrette qu'il ait fallu ressasser la peine que j'ai de ne plus voir mes enfants. Toutes les allusions qui ont été étalées dans la presse, tout ça m'a détruit", a-t-il dit. "J'espère que nous serons acquittés mais j'ai un seul regret : je crains que l'enquête ne redémarre plus après six ans", a conclu l'ancien homme politique.

Les parents de Marc Dellea, la victime, qui sont partie civile au procès, ont également pu s'exprimer une dernière fois. "Je crois que ce sont eux. J'en suis certaine. J'ai confiance en la justice", a déclaré la maman. "J'ai la ferme conviction que ce sont eux. Le cauchemar doit se terminer", a dit le papa. Christian Van Eyken et Sylvia B. sont prévenus pour avoir tué le compagnon de cette dernière, Marc Dellea. Ce négociant en café âgé de 45 ans a été découvert mort le 8 juillet 2014, une balle dans la tête, dans l'appartement qu'il partageait avec Sylvia B. et leur fille, avenue Mutsaard à Laeken. Aucune arme n'a été retrouvée sur place et aucune trace d'effraction n'a été relevée.

A cette époque, Christian Van Eyken était député au Parlement flamand et Sylvia B. était son attachée parlementaire et sa maîtresse. Les amants avaient été filmés sortant de cet appartement, le 7 juillet vers 01h20, soit deux heures après que Marc Dellea y soit rentré. Ils sont donc les dernières personnes connues à avoir vu la victime vivante.

Christian Van Eyken et Sylvia B., devenus époux en 2018, ont toujours nié toute implication dans la mort de Marc Dellea. Mais en première instance, le tribunal correctionnel de Bruxelles les avait reconnus coupables d'assassinat et condamnés à 23 ans de prison. Ils ont ensuite fait appel.
 

23 ans de prison pour Christian Van Eyken et son épouse (archives JT 03/09/2019)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK