Ixelles: un promoteur cède un bien à la commune pour augmenter le logement social

Le promoteur Pro Winko a cédé une troisième habitation dans la rue des Chevaliers.
Le promoteur Pro Winko a cédé une troisième habitation dans la rue des Chevaliers. - © Google Street View

Inter-Environnement Bruxelles et l'ARAU signant un communiqué commun avec un promoteur immobilier et les autorités régionales, cela ne se produit pas tous les jours. Les deux associations se félicitent de la présence renforcée du logement à finalité sociale dans le projet immobilier privé le long de l'avenue de la Toison d'Or.

Il s'est d'abord appelé Heron City, puis Pro Winko, le complexe immobilier situé avenue de la Toison d'Or, entre les rues des Drapiers et des Chevaliers. Longtemps contesté, le projet du promoteur néerlandais Pro Winko ne fait plus débat aujourd'hui. Il a d'ailleurs obtenu de la commune d'Ixelles le permis d'urbanisme demandé.

La commune d'Ixelles avait d'ailleurs profité de l'occasion pour imposer des charges d'urbanisme au promoteur. En l'occurrence, Pro Winko a cédé à titre gratuit à la commune deux immeubles rénovés pour y développer du logement moyen. Ça, c'était le deal d'origine.

Ce qui réjouit Inter-Environnement et l'Arau, c'est que les parties concernées se sont entendues pour faire encore plus et mieux. Après négociations, le promoteur concède une troisième maison dans la rue des Chevaliers, portant ainsi à 15% la proportion de logements publics à finalité sociale.

 Ce faisant, le promoteur améliore son image en apparaissant concerné par sa responsabilité sociétale. Et les pouvoirs publics se rapprochent de l'objectif d'atteindre les 15% de logements à finalité sociale dans l'ensemble des communes bruxelloises. L'accord est présenté comme une première du genre dans la région. Il en appelle sans doute d'autres.

Philippe Carlot 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK