Interdiction de consommer de l'alcool à Flagey: une heure de rabiot accordée jusqu'1h du matin

Début mars, la bourgmestre d'Ixelles Dominique Dufourny annonçait que, dorénavant, la consommation d'alcool serait prohibée sur la voie publique entre minuit et 8 heures dans le quartier Flagey, même aux terrasses des établissements.

Suite à la levée de bouclier des commerçants du quartier, qui craignent perdre des clients, la bourgmestre d'Ixelles a assoupli la mesure au sujet du rangement des terrasses. A 1 heure du matin et "non plus à minuit, (...) les terrasses devront être rentrées par les gérants visés par l’arrêté interdisant la consommation d’alcool sur la voie publique", annonce le cabinet de la bourgmestre via communiqué. 

"Rien ne change en revanche en ce qui concerne la voie publique en tant que telle", précise le communiqué. Dès minuit, "en dehors des terrasses des établissements, il sera toujours interdit jusqu’au 31 octobre de consommer de l’alcool sur l’espace public dans le périmètre visé par l’arrêté (Place Flagey, Ste-Croix, Etangs, rue du Belvédère,..)".

"Un petit pas", pour les commerçants

Du côté des commerçants, cette annonce est vue comme une avancée "positive". "C'est déjà ça", confie Liza Miller, présidente de l'association des commerçants de Flagey. "On avait proposé minuit en semaine et deux heures le week-end, finalement ils décident 1h tous les jours", explique-t-elle.

Une nouvelle rencontre entre la commune et les commerçants, ainsi qu'une ré-évaluation de la situation est prévue fin mai. "On devra faire un bilan de la situation. Si c'est la catastrophe, j'espère que la bourgmestre reverra son plan", ajoute-t-elle. 

Entre temps, Liza Miller espère que les opérations policières seront moins importantes que celles déployées le week-end dernier. "Ils ont sorti d'un coup l'artillerie lourde et ont chassé tout le monde sans distinction aucune", explique-t-elle. "C'est mieux de faire de la prévention, avec de plus petites patrouilles". 

Sujet JT du 16 avril

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK