Interdiction de boire de l'alcool sur la voie publique: plusieurs procès verbaux distribués dans le quartier Flagey

Début mars, la bourgmestre d'Ixelles Dominique Dufourny annonçait que, dorénavant, la consommation d'alcool serait prohibée sur la voie publique entre minuit et 8 heures dans le quartier Flagey, même aux terrasses des établissements. Résultat : plusieurs procès verbaux ont été distribués et les gérants des cafés expriment leur mécontentement. 

"Chez nous l'hiver c'est très calme. C'est un établissement qui fonctionne principalement sur la terrasse du coup si on nous demande de la fermer à partir de minuit, c'est toute une partie du chiffre d'affaires qui s'en va", explique Gaspard Destré, barman dans un établissement à proximité de la place Flagey. 

Une décision qui énerve les coutumiers de ces endroits très prisés, surtout le week-end. Pour les cafetiers, le problème est pris dans le mauvais sens. En effet, les nuisances viennent des groupes qui s'installent librement aux abords de la place sans pour autant consommer dans un établissement. 

On garde les nuisances, on perd les clients

"Si on fait fuir les gens des terrasses alors ils iront dans d'autres quartiers, mais si les forces de police ne font pas suffisamment pour déloger les groupes alors nous on perd la clientèle, mais on garde les nuisances", analyse Liza Miller, présidente de l'association des commerçants de Flagey. 

Vendredi soir, la police a décidé de procéder à une opération coup de poing. Après avoir fait de la prévention pendant quelques heures, les policiers ont rédigé des procès verbaux aux personnes qui ne voulaient pas arrêter de consommer de l'alcool. Elles risquent jusqu'à 300 euros d'amende. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK