Intempéries : plus de 20.000 personnes privées d’électricité

Plus de 21.000 personnes sont sans électricité au sud du pays en raison des intempéries, selon le décompte du gestionnaire de réseaux de distribution d’électricité et de gaz en Wallonie, Ores. "Les conditions d’accès au réseau de distribution électrique sont très compliquées", décrit le gestionnaire sur son site internet.

Pas moins de 300 cabines de distribution sont inondées et "il est impossible pour nos équipes d’y accéder", déplore Ores.

Nos techniciens font le maximum pour maintenir l’alimentation électrique et, dès que possibilité et autorisation d’accéder aux infrastructures,

Le gestionnaire assure que ses techniciens "réalisent l’impossible" pour maintenir au mieux l’alimentation électrique dans ces conditions.

"Nos techniciens font le maximum pour maintenir l’alimentation électrique et, dès que possibilité et autorisation d’accéder aux infrastructures, ils seront là pour réparer les dégâts causés et rétablir l’alimentation pour tous nos clients", assurait Ores dans un message posté sur Twitter jeudi peu avant 20h00.

Les communes qui sont touchées sont Baelen, Barvaux, Bomal, Cheoux, Durbuy, Eupen, Hampteau, Hodister, Hotton, Houffalize, Houyet, Limbourg, Marcourt, On (Marche-en-Famenne), Raeren, Rendeux, Rochefort, Warrizy, Spa, Theux et Verviers.

Elia en "haute alerte"

Elia, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité en Belgique, affirmait aussi mercredi soir via Twitter rester "en haute alerte" et "surveiller de près les niveaux d’eau de la Meuse, de la Dyle et de la rivière Démer. "Nous travaillons ardemment pour maintenir les lumières allumées", poursuit le message.

Outre la distribution d’électricité, la mobilité reste fortement perturbée dans toutes les provinces wallonnes. Quelques communes sont aussi privées d’eau potable dans les provinces de Liège, de Namur et du Brabant wallon.

Les intempéries et inondations records ont fait plusieurs morts et disparus en Belgique.

 

Intempéries en Belgique: JT 16/07/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK