Inondations : les entreprises de dépollution des hydrocarbures croulent sous les appels

En 10 jours, l’entreprise Urgence Dépollution Hydrocarbures a reçu plus de 2000 appels. Impossible pour son gérant Kevin Hernoux, de répondre à toutes les demandes. "Normalement les bureaux sont fermés. On a fait revenir le personnel pour les demandes urgentes : soit les citernes sont remplies d’eau donc les gens n’ont plus de chauffage ni d’eau chaude ou alors, plus catastrophique, ce sont les citernes renversées. Dans ce cas-là, on vient pomper les hydrocarbures qui surnagent ou on vide les citernes puis on sécurise les sites et on rend les maisons habitables en mettant des extracteurs d’air pour évacuer les mauvaises odeurs."

3 images
© Tous droits réservés

Parfois la pollution est telle qu’elle touche la nappe phréatique. Il faut alors installer des unités de traitement qui restent des mois voire des années sur place. "Une année normale, on installe environ 50 stations de pompage mobiles et là, sur 10 jours, on a eu plus de 300 demandes. On risque de manquer de matériel !"

2 millions d’euros de la Wallonie pour traiter les pollutions aux hydrocarbures d’origine inconnue

3 images
Contacter la commune pour la prise en charge de pollution aux hydrocarbures d'origine inconnue © Tous droits réservés

En principe, si votre cuve à mazout a un problème de fuite, c’est votre assurance qui doit prendre en charge la dépollution. Mais on constate que de nombreuses fuites d’hydrocarbures se retrouvent dans la nature sans qu’on en connaisse l’origine. Et dans ce cas, les assurances n’interviennent pas. Au gouvernement wallon, la ministre de l’environnement, Céline Tellier, annonce un budget de 2 millions d’euros pour prendre en charge ces pollutions dont l’auteur est inconnu. Il faudra s’adresser à la commune qui – via la Spaque - trouvera un expert pour évaluer l’ampleur de la pollution et mettre en place l’intervention d’une société de nettoyage des hydrocarbures.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK