Infrabel: seuls les chantiers essentiels maintenus

Infrabel: seuls les chantiers essentiels maintenus
Infrabel: seuls les chantiers essentiels maintenus - © RTBF

Infrabel n'a pas arrêté tous ses chantiers. Il y en a habituellement 200 à la fois sur le réseau. La compagnie ferroviaire en a maintenu les deux tiers tout en tenant compte de la distanciation sociale. Ceux-ci doivent absolument être exécutés car il y va de la sécurité des trains et des voyageurs. C'est ce que nous avons pu vérifier sur la ligne 42 entre Liège et Luxembourg.

A Coo, non loin de la cascade, sur la commune de Stoumont, une petite dizaine d'ouvriers travaillent sur la voie de chemin de fer. La tenue jaune est de rigueur et un masque noir a été fourni par Infrabel. Ce chantier-là ne pouvait pas être remis. "Maintenir une exploitation ferroviaire sûre, ça implique de mener un certain nombre de chantiers où la sécurité est menacée et c'est le cas ici à Coo puisque le ballast, le caillou était pollué par de la boue" explique Frédéric Sacré, porte-parole. Jean-Michel Hody, manager maintenance, ajoute: "Ici, on a un problème de stabilité du ballast.  On a eu des fortes pluies cet hiver, des boues qui ont coulé de la colline, qui sont venues se placer sous le ballast.  Le ballast, c'est les cailloux qui supportent les voies.  Le ballast devient un peu comme une éponge, un peu spongieux et on a un risque à ce moment-là d'une déstabilisation de la voie".

Un train pourrait même dérailler. Mais il n'est pas question cependant d'oublier l'épidémie. "On a limité les travaux à réaliser pour minimiser aussi les risques pour notre personnel. Ils travaillent avec des gants, des masques, ils ont du gel pour se protéger les mains, ... La sécurité doit primer, il y a des travaux qui doivent être réalisés parce qu'on attend de nous d'offrir des solutions de mobilité à toutes les personnes qui continuent à travailler et à se déplacer à cette fin.

Infrabel travaille en moyenne tous les jours sur 200 chantiers. Les 2/3 ont continué malgré le confinement.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK