Bruxelles: informer les élèves sur les vaccins à l'école pour créer la discussion à la maison

Une vingtaine d’élèves de troisième secondaire de l’athénée Robert Catteau, à Bruxelles, ont assisté ce mercredi matin à une séance d’information sur la vaccination. Deux spécialistes en immunologie de l’ULB, Muriel Moser et Michel Goldman, ont répondu à leurs questions par visioconférence.

Pourquoi le vaccin contre le Covid a-t-il été créé si rapidement ? Quels peuvent être les effets secondaires ? A quel point sont-ils efficaces ? En informant les élèves, l’école espère aussi atteindre les parents. "L’espoir est que les enfants en parlent à leurs parents, que ce débat soit partagé en famille", explique Evelyne Gotton, préfète de l’athénée Robert Catteau. Ainsi, ajoute-t-elle, "les enfants peuvent apporter des arguments rationnels qui pourraient un peu démonter des peurs irrationnelles".

Cette discussion ne concerne pas uniquement le vaccin contre le covid, mais aussi tous les autres vaccins, c’est-à-dire ceux pour lesquels les enfants sont directement concernés. "L’école collabore avec le service de la santé pour vacciner les élèves contre le papillomavirus, la diphtérie, le tétanos et la coqueluche. On voit bien qu’il y a un travail à faire parce que tous parents n’acceptent pas de vacciner leurs enfants", explique Evelyne Gotton.

En compétition totale avec les réseaux sociaux

De son côté, le professeur de géographie Marc Vanloo explique qu’il n’est pas toujours facile de démonter ce que les élèves lisent sur internet. "Le cours de géographie est assez vaste et donc on aborde régulièrement ce genre de questions. Mais on est en compétition totale avec les réseaux sociaux", explique-t-il. "On m’a par exemple déjà demandé 'si je me fais vacciner avec une souche venant d’un chimpanzé, je peux me transformer en chimpanzé ?' J’ai rigolé et j’ai répondu  'On est des chimpanzés'.

La séance a duré une heure et a été enregistrée. La vidéo sera partagée avec d’autres écoles de la Ville de Bruxelles, qui pourront choisir de la monter à leurs propres élèves.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK