Informatique: Odoo déménage dans la Smart Valley belge à Louvain-la-Neuve

Le patron d'Odoo, Fabien Pinckaers (pull rouge), entouré de ses collègues de Ramillies
3 images
Le patron d'Odoo, Fabien Pinckaers (pull rouge), entouré de ses collègues de Ramillies - © Rtbf

C'est une entreprise belge qui ne connaît pas la crise. Odoo, le spécialiste des logiciels de gestion pour petites et moyennes entreprises, va bientôt déménager. Actuellement installée à Ramillies et à Auderghem, la société créée en 2004 est en plein boom. Dans un contexte international de révolution numérique, elle accélère son développement et prépare son installation dans le Parc scientifique de l'UCLouvain, à Louvain-la-Neuve. Elle y disposera de plus d'espaces, de possibilités d'extension, d'une position géographique stratégique et d'un environnement scientifique porteur. 

Près d'un recrutement par jour

La progression de l'entreprise a de quoi donner le vertige. L'an dernier, Odoo enregistrait un chiffre d'affaires de 38 millions d'euros. Sa croissance organique annuelle est de 60%. "Depuis quelques mois, nous recrutons pratiquement une personne par jour", explique Fabien Pinckaers, CEO et fondateur de la société informatique. Selon les tout derniers chiffres communiqués par le jeune patron, l'entreprise emploie actuellement 650 personnes, dont environ la moitié en Belgique. Odoo a des filiales au Luxembourg, à Hong-Kong, en Inde, à San Francisco, à New-York et à Dubaï. Au total, 2.000 partenaires ont créé 18.000 emplois dans 130 pays. "Il n'y avait pas de logiciel de gestion réellement adapté aux petites et moyennes entreprises", précise Fabien Pinckaers. "C'est une des raisons de notre succès". 

A Louvain-la-Neuve, Odoo devrait employer 300 personnes d'ici 2021; environ 1.000 personnes à l'horizon 2025. Les recrutements se poursuivront aussi à l'étranger. "Nous espérons totaliser 2.000, voire 2.500 travailleurs en 2025", affirme Fabien Pinckaers.

Smart Valley belge

Le parc scientifique de l'UCLouvain, à Louvain-la-Neuve, a été créé en 1971. Il compte 263 entreprises et occupe plus de 6.500 personnes. Entre 2017 et 2019, 40 nouvelles sociétés s'y sont installées. Le Parc dispose encore de terrains, mais son succès grandissant permet à ses responsables de sélectionner les nouveaux candidats selon des critères plus exigeants. Une manière aussi d'évoluer de plus en plus vers les secteurs les plus porteurs, dont les TIC (Technologies de l'Information et de la Communication).

"Nous attirons dans ce site des grands cerveaux", explique Nicolas Cordier, directeur du parc scientifique. L'image positive d'Odoo renforcera donc l'attractivité de ce site proche de la capitale européenne, mais plus facile d'accès et voisin de l'Université et de ses nombreux avantages (recherche, innovation, emplois hautement qualifiés,...).

"Le parc est principalement cogéré par l'UCLouvain et l'inBW", poursuit Nicolas Cordier. Les candidats qui souhaitent intégrer le site doivent répondre à une série de critères (par exemple, la capacité d'innovation), prouver leur capacité financière à se développer à long terme, avant de passer devant le conseil d'administration de l'UCLouvain en vue de l'affectation d'un terrain ou d'un bâtiment. Le terrain fait l'objet d'un bail emphytéotique, les locaux pouvant être achetés. "Aujourd'hui, il reste des terrains plus petits pour des PME, quelques terrains de taille moyenne (1 à 2 ha) et une parcelle d'environ 18 ha qui sera aménagée et équipée pour être disponible dans 4 ou 5 ans".          

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK