Infestation de punaises au Samusocial, contraint de limiter ses places

Le centre d’accueil aux sans-abri situé boulevard Poincaré est touché par une crise grave d’infestation de punaises de lit, annonce le Samusocial. Vu l’ampleur, celui-ci a décidé de fermer 80 places. La capacité d’accueil du Samusocial passe ainsi de 1180 places à 1100 places.

« Le Samusocial ne peut désormais garantir un accueil à tous les hommes en demande d’hébergement. La priorité de l’accueil est en effet accordée aux personnes identifiées comme étant particulièrement vulnérables : les familles avec enfants, les femmes seules et les hommes seuls les plus fragiles. Si l’infestation actuelle ne représente aucun risque majeur en termes de santé publique, elle compromet cependant la qualité de l’accueil pour les résidents et complique les conditions de travail des travailleurs de ce centre », indique un communiqué du Samusocial.

Les employés doivent se plier à une routine fastidieuse. "C’est sûr qu’on n’est pas habitué, on ne travaille pas en laboratoire, on travaille dans le social, donc c’est sûr que des mesures comme ça c’est très exceptionnel. Oui ça prend 15 minutes tous les jours, mais il faut le faire ", explique Vincent, un employé.

Plus de 300 personnes dorment quotidiennement dans ce centre, une situation intenable pour les sans-abri qui ont l’habitude de rester dormir. Et malgré la situation, le centre reste ouvert, pour l'instant, pour éviter de mettre des personnes à la rue. « On essaye de fermer ce centre en désinfectant les gens qui vont sortir pour les remettre dans un autre centre. Une fois qu’il sera vide, il faudra le décontaminer complètement. », précise Sébastien Roy, directeur général du Samusocial.

[Archives] Bruxelles envahie par les punaises de lit (08/18)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK