Incidents à Jette : deux arrestations judiciaires et trois administratives

Deux personnes ont fait l'objet d'arrestations judiciaires et trois autres d'arrestations administratives lors d'incidents qui se sont produits mardi soir à Jette à l'issue de la retransmission de la demi-finale entre la France et la Belgique dans le cadre de la coupe du monde de football, indique mercredi la zone de police Bruxelles-Ouest.

Plusieurs incidents se sont produits entre des groupes de jeunes venus non pas pour regarder le match mais pour perturber l'ordre public après la retransmission de la compétition sur grand écran place du Miroir à Jette, relate la police locale. Plus de 100 policiers se trouvaient sur place et ont canalisé les fauteurs de trouble vers l'avenue de Jette en direction de la place Simonis.

Il s'agissait d'environ 150 jeunes, qui ont lancé des projectiles sur les policiers, des véhicules de particuliers et de police. Une partie de ces jeunes ont par la suite provoqué de nouveaux troubles autour de la station Simonis. Les policiers sont intervenus et ont fait évacuer la station de métro. Le calme est revenu vers 23h et la station a alors été rouverte.

Deux policiers ont été légèrement blessés et plusieurs véhicules de service endommagés. Deux personnes ont fait l'objet d'arrestations judiciaires et trois autres d'arrestations administratives. Deux mineurs ont été mis à la disposition du parquet. Un procès-verbal a été dressé pour rébellion armée et dégradations volontaires, quatre l'ont été pour vandalisme, un pour coups et blessures, et un pour rébellion non armée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK