Imperia, un grand nom de l'histoire de l'automobile belge

Imperia, un grand nom de l'histoire de l'automobile belge
Imperia, un grand nom de l'histoire de l'automobile belge - © RTBF

Imperia est un grand nom de l'histoire. Une histoire qui commence début 1900 dans la vallée de la Vesdre entre Liège et Verviers. Retour sur la saga Imperia, fleuron de l'automobile belge autrefois, mais aussi sur sa surprenante renaissance.

Plein phares sur l'Imperia. Et si cette voiture appartient désormais au musée, son histoire, elle, est encore bien vivante. C'est l'histoire d'une marque automobile belge de grand prestige, qui prend ses racines dans la vallée de la Vesdre. C'est à Nessonvaux, dès 1908, que la marque Imperia prend son essor et très vite acquiert une renommée mondiale, grâce notamment à ses innovations techniques dont le fameux moteur sans soupape, créé en 1923. C'est un moteur très solide, très puissant et incassable qui tournait jusqu'à 4500 tours minutes. 

Fiables, élégantes, mais aussi sportives, les Imperia s'illustrent sur les plus grands circuits européens et remportent à plusieurs reprises les 24H de Francorchamps. Gonflant, par la même occasion, le carnet de commandes de l'usine.

Prouesse et vitesse jusque sur le toit de l'usine! C'est en 1929 qu'est inaugurée une spectaculaire piste d'essai d'environ 800 mètres, pour éviter ainsi les accidents devenus fréquents dans le village. On raconte qu'il n'y avait plus de poules dans la région car les essayeurs Imperia les tuaient sur la route.

Fin des années 30, l'usine compte près de sept cents ouvriers et produit onze véhicules par jour. Mais déjà le déclin s'annonce. La seconde guerre mondiale, puis la concurrence internationale sonnent le glas pour Imperia. La marque n'est plus rentable. L'Imperia de 1949 sera la dernière voiture belge de série. Après une période d'assemblage de Vanguard britanniques, l'usine ferme définitivement ses portes en 1958.

Mais l'histoire, elle, n'a pas dit son dernier mot

Même phare, même calandre, même ligne, la nouvelle Imperia naît de l'idée de deux jeunes ingénieurs liégeois, qui ont décidé de donner une seconde vie à Imperia. C'est une voiture hybride, écologique mais aussi sportive, car qui dit nouvelle ère, dit aussi nouvelles exigences. Présenté en 2012, ce prototype est déjà dépassé par sa petite sœur, plus élaborée encore et plus aboutie surtout. Encore quelques tests à passer et elle devrait enfin être homologuée puis commercialisée. Un pari qui était loin d'être gagné d'avance.

Novateur et ambitieux, le projet Imperia a déjà des candidats acheteurs.  Le prochain objectif est de produire deux cents voitures par an, avec à la clé, près de soixante nouveaux emplois. Une chose est sûre, Imperia semble loin d'avoir écrit son dernier chapitre... 

Perrine Willamme

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir