Immersion à l'Hôpital des Enfants Reine Fabiola (2/5) : les enfants et la douleur

Un casque de réalité augmentée peut aider à atténuer la douleur
2 images
Un casque de réalité augmentée peut aider à atténuer la douleur - © Aline Wavreille

C'est une structure unique en Belgique. L'Hôpital des Enfants Reine Fabiola, à Jette, a fêté ses trente ans il y a quelques mois. Cet hôpital universitaire est entièrement dédié aux soins des enfants, de la naissance à l'adolescence. La rédaction bruxelloise de Vivacité vous propose une série de cinq reportages réalisés en ses murs. Deuxième épisode: la prévention de la douleur. L'hôpital utilise des outils de distraction pour l'atténuer. 

Le casque de réalité augmentée 

"Je prépare, petit choux, pour l'instant, je ne fais pas la piqûre". Service oncologie. L'heure du traitement pour Sandro, 10 ans. Il faut injecter des médicaments dans un petit boitier qu'il a à l'intérieur du corps. Alors, pour atténuer la douleur, Sandro essaie aujourd'hui un casque de réalité augmentée. Stéphanie, éducatrice nous explique comment cela fonctionne: "Dans le casque, c'est comme si on était dans la vie réelle. Donc on voit à 360 degrés et c'est vraiment super impressionnant parce que l'on se croirait vraiment dans la réalité de ce que le casque peut nous proposer". Sandro est plongé dans un autre monde: aujourd'hui le Cirque du Soleil. "Tu vois les sirènes?"

Au-delà des médicaments, des techniques de distraction

Ce casque, c'est un des outils qu'utilise l'hôpital pour prévenir la douleur. Mais il y en a d'autres, au delà des médicaments. Le Docteur Christine Fonteyne est chargée de la question à l'hôpital: "Il existe différentes techniques de distraction. Là, on va utiliser tous les sens de l'enfant, ça peut être l'audition, en utilisant de la musique par exemple. Ça peut être la vision, en utilisant le casque de réalité augmentée ou encore YouTube pour les adolescents qui en sont fans, ça peut être les sensations aussi, toutes les techniques tactiles, on va faire du massage pour pouvoir donner du bien-être et activer une libération d'endorphines, pour pouvoir lutter contre la douleur".

Ne pas prévenir la douleur peut avoir des conséquences à l'âge adulte

Les enfants ressentent la douleur autant que les adultes. Plus, pour les nouveaux-nés. La prévenir, c'est important, pour chasser les peurs des enfants mais ce n'est pas la seule raison, comme l'explique le Docteur Fonteyne: "Ne pas prévenir ou ne pas soulager suffisamment la douleur a des conséquences à l'âge adulte sur la sensibilisation à la douleur. Ce sont des adultes qui vont ressentir de manière plus forte la douleur. Cela peut aussi avoir des conséquence sur des phénomènes plus émotionnels de type anxiété, dépression, etc...". Sandro, lui a terminé son traitement. Et a visiblement apprécié son voyage...

Retrouvez tous les épisodes de notre série sur l'Hôpital des Enfants: