Il y a un an survenait le crash de Gelbressée: le point sur l'enquête

Il y a un an, un pilote et 10 parachutistes perdaient la vie dans le crash de leur avion à Gelbressée
3 images
Il y a un an, un pilote et 10 parachutistes perdaient la vie dans le crash de leur avion à Gelbressée - © BRUNO FAHY

C'était il y a tout juste un an : le 19 octobre 2013, à Gelbressée près de Namur, un pilote et 10 parachutistes perdaient la vie dans le crash de leur avion, la pire catastrophe aérienne en Belgique depuis des décennies. Les victimes étaient membres du Paraclub installé à l’aérodrome de Temploux. C'est là qu'un hommage leur a été rendu cet après-midi, en présence de leurs proches, en toute intimité. Quant à l'enquête sur cet accident, elle n'est toujours pas terminée.

La juge d'instruction a encore recueilli des témoignages cette semaine. D'un jour à l'autre, elle recevra le rapport des experts aéronautiques.

On connait déjà leurs conclusions. Pour eux, c'est une acrobatie volontaire qui a provoqué le crash. Mais le procureur du Roi de Namur rappelle que ce rapport n'est qu'un élément parmi d'autres. Et les conclusions des experts ne sont pas celles de la justice.

Faute d'enregistrement précis de ce qui s'est dit dans l'avion au moment des faits, "nous devons travailler par hypothèse, constructions techniques et déductions", explique le procureur du Roi de Namur, Vincent Macq, en disant espérer "avoir assez d'éléments pour pouvoir reconstruire ce moment-là". Mais il ajoute que rien ne garantit aujourd'hui qu'une certitude pourra, un jour, être établie.

On est donc "encore à l'heure de tous les possibles en termes de conclusion dans ce dossier", assure Vincent Macq. Pour lui, le funeste anniversaire d'aujourd'hui est "un moment symboliquement important, avec une charge émotionnelle très forte". "Mais l'enquête doit continuer en gardant ses distances, et tout doit être pris en considération", conclut-il.

Un an après, l'heure était au recueillement cet après-midi au para-club de Temploux. La cérémonie se tenait dans un hangar, à l'écart des médias. Les parents, les proches et les membres du club tenaient à rester entre eux, pour ce premier anniversaire.

David Brichard avec G.R.