Il y a 40 ans, six mineurs mouraient à Monceau-Fontaine

Les châssis à molettes du charbonnage encore visibles
Les châssis à molettes du charbonnage encore visibles - © rtbf.be

Le 7 novembre 1972, la région de Charleroi était secouée par un nouvel accident dans un charbonnage : celui de Monceau-Fontaine. Ce fut le dernier gros accident de mine de Wallonie. Six hommes y ont perdu la vie lors d'un "dégagement instantané", une variante sans flamme du coup de grisou.

Cela s'est passé à 800 mètres sous terre, au puits n°25 du charbonnage de Monceau-Fontaine dont on peut encore apercevoir le châssis à molette lorsque l'on passe au-dessus de la Sambre en direction de Couillet au départ du Boulevard Tirou à Charleroi.

L'accident s'est déroulé sur le coup de dix heures du matin.  Six hommes étaient en train d'étançonner une galerie quand des tonnes de roche et de terre se sont  effondrées sur eux. C'est une poche de grisou, le gaz méthane très présent dans les mines, qui a explosé  sans provoquer de flammes. Il s’agit de ce qu'on appelle un dégagement instantané. Le site était réputé pour cela et on y travaillait avec beaucoup de précaution.

Le charbonnage a fermé ses portes en 1976 pour raisons économiques.

Christine Borowiak, Daniel Barbieux