Il n'y aura sans doute pas de Villa Tinto à Schaerbeek

La demande de permis d’urbanisme pour l’Eros Center de Schaerbeek.
La demande de permis d’urbanisme pour l’Eros Center de Schaerbeek. - © RTBF

La commission de concertation s'apprête à remettre un avis négatif à la demande de permis d'urbanisme introduite par le promoteur. Le projet prévoyait du logement, des commerces et des parkings en plus de salons réservés à la prostitution, sur le modèle anversois.

La commission de concertation s’oriente bien vers un avis défavorable sur la fonction de prostitution dans ce complexe immobilier, confirme Cécile Jodogne (échevine de l’Urbanisme à Schaerbeek). "Mais elle insistait sur le fait que de construire du logement, de nouveaux commerces et un parking souterrain était une bonne chose pour le quartier."

Or, ici, la prostitution fait évidemment partie d’un projet global. Et sans l’un, ne faut-il pas craindre de ne jamais voir se concrétiser l’autre ? "Je n’en sais rien, répond encore l’échevine. Il faut poser la question au promoteur. Mais dans l’état actuel de la demande (de logements et commerces), je ne pense pas qu’un projet créant 43 logements et den nouveaux commerces ne puisse pas être rentable sans une autre activité que la prostitution."

Philippe Carlot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK