Il n'y aura pas de parking sous-terrain à la Place Nervienne à Mons, c'est un des points de l'accord PS-Ecolo

La Place Nervienne restera donc telle quelle, avec son stationnement en surface, le projet de parking sous-terrain est abandonné.
2 images
La Place Nervienne restera donc telle quelle, avec son stationnement en surface, le projet de parking sous-terrain est abandonné. - © RTBF

Un parking sous-terrain de 220 places sous la Place Nervienne, ce projet porté et défendu par la majorité sortante PS-CDH est donc abandonné. Estimé à un coût de près de 8 millions d'euros, il aurait dû être réalisé avec des fonds européens. Ces dernières années, Ecolo, depuis les bancs de l'opposition, s'est toujours opposé à ce projet de parking de la Place Nervienne. Estimant que l'argent public ne devait pas servir à construire des nouveaux parkings qui aspirent encore plus de voitures dans l'intra-muros.

Mais ce nouveau parking avait fait l'objet d'une étude et d'un appel d'offre... On pensait donc qu'Ecolo ne pourrait rien y faire, qu'il était trop tard pour revenir sur le projet. Et bien non, lors de la conférence de presse de présentation du pacte de majorité, le nouveau bourgmestre Nicolas Martin a confirmé les rumeurs: on laisse tomber ce parking et on laisse le secteur privé investir dans ce secteur. "Il n'y a pas eu d'ukases de la part d'Ecolo, ni de claquement de portes pendant les négociations... Nous sommes arrivés à un compromis qui est un bel exemple de réussite de ces négociations. D'une part le parti socialiste voulait ouvrir l'offre de stationnement dans le centre-ville mais Ecolo ne souhaitait pas que l'on dépense de l'argent public pour construire un parking. Le compromis que nous avons trouvé est de réutiliser l'argent prévu à autre chose, notamment en faveur de la mobilité douce, on évite tous les désagréments qui auraient été engendrés par le chantier de la place Nervienne et l'objectif de renforcer l'offre de stationnement est atteint puisque des partenaires privés réaliseront des parkings dans le haut et dans le bas de la ville...". En gros, le PS laisse tomber les parkings et Ecolo accepte l'idée de laisser des projets de parkings privés se développer dans le centre... Par le passé, il y a déjà eu des annonces d'investisseurs intéressés par la construction de parkings. Mais de quoi parle-t-on donc aujourd'hui?  "Un premier parking est déjà construit, il est situé dans le bas du piétonnier et est indépendant du magasin Primark qui s'y installera- précise le futur bourgmestre - il sera accessible au grand public. C'est cette dynamique là qui se poursuit avec un deuxième parking qui est en cours de construction par le privé dans le quartier de la gare, rue Masquelier, d'une capacité de 220 places. Et nous avons deux autres projets, l'un à la place de Boottle, l'autre dans le bas de la Ville ".

La nouvelle équipe en place promet par ailleurs d'offrir la première heure de stationnement gratuite dans les parkings couverts et d'augmenter les emplacements "30 minutes gratuites" dans les rues commerçantes. On annonce aussi le retour de navettes entre des parkings de délestage et le centre... Ces mesures répondront-elles aux attentes des commerçants, des personnes qui travaillent en ville et des chalands? L'avenir nous le dira.

 

Les mesures principales du pacte de majorité

Mais il n'a pas été question que de parking lors de la présentation des mesures principales du pacte de majorité PS-Ecolo. Le bourgmestre et chaque échevin et échevine ont présenté trois mesures phare. On citera par exemple la création d'une brigade anti-criminalité qui se consacrera aux quartiers sensibles, comme la gare de Mons. Pour ce qui est du logement, la nouvelle équipe s'engage à réinvestir dans le logement public et rénover plusieurs cités de logement social. Parmi les projets on trouve aussi la création d'une nouvelle crèche et de quatre nouvelles structures de pré-gardiennat; la gratuité des musées pour les jeunes et les plus de 65 ans; l'abandon progressif des gobelets jetables lors des fêtes.

Des critères environnementaux, sociaux et éthiques seront introduits dans l'ensemble des marchés publics de la ville. Une politique "zéro déchets" sera mise en place, l'idée des budgets participatifs est relancée. Pas de doute, la signature verte est bien présente dans cet accord de majorité.   

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK