Il n'y aura pas de Noctambus en Wallonie pour le réveillon

Il n’y aura pas de Noctambus cette année ; à la place, les lignes régulières seront gratuites.
Il n’y aura pas de Noctambus cette année ; à la place, les lignes régulières seront gratuites. - © BRUNO FAHY - BELGA

Les TEC ont décidé de ne pas renouveler leur opération Noctambus, après 26 ans d'existence. Conséquence : il n'y aura pas de "bus spéciaux" ce mercredi soir pour raccompagner les fêtards en Wallonie.

L'an derniers 40 000 personnes ont emprunté les lignes spéciales Noctambus en Wallonie. Environ 20 000 utilisateurs à Liège (soit près de 50% des voyageurs Noctambus). Beaucoup aussi dans le Hainaut, mais très peu, paradoxalement, sur la ville de Charleroi. Très peu de succès également en province de Luxembourg. On a recensé quelques 3100 voyageurs en province de Namur, dont la moitié sur les 8 lignes spéciales organisées l'an dernier. Et enfin, quelques centaines dans le Brabant wallon.

Mais malgré cette fréquentation, l'opération s'arrête. "C’est essentiellement une raison budgétaire, explique Stéphane Thierry (porte-parole de la SRWT, la Société régionale wallonne du transport). La Région wallonne doit faire des économies. Nous avons donc regardé les différents postes avec lesquels on pouvait travailler dans ce sens-là. Et Noctambus est un poste important de fin d’année."

A la place, les TEC proposent la gratuité sur l'ensemble du réseau. "Toutes les lignes régulières (776 en Wallonie) seront gratuites le 31, jusqu’à 9 heures du matin le 1er janvier. Ici, avec cette opération, on va donc faire des heureux à la fois pendant la journée du 31, mais ceux qui voudront aller jusqu’au bout de la nuit trouveront une solution de mobilité jusqu’au lendemain matin."

Après cette opération de gratuité, les TEC vont faire leurs comptes. Mais rien ne dit que l’on reverra les Noctambus dans les années qui viennent. "On va analyser les résultats de cette opération. Et sur base des résultats, on définira ce que l’on fera l’année prochaine. Sachant que la Région wallonne va vers des années budgétairement difficiles, je pense qu’on aura encore des difficultés à dégager des moyens pour pouvoir reprendre une opération nocturne avec des circuits spéciaux."

Serge Otthiers

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK