Il n'y a plus qu'une seule société de kayaks sur la Lesse

La société Pitance a acheté les kayaks, les quais, mais également le permis d'exploitation de la société Libert.
La société Pitance a acheté les kayaks, les quais, mais également le permis d'exploitation de la société Libert. - © Belga

La famille Pitance, les kayaks rouges et bleus, a racheté l'entreprise Libert, les kayaks jaunes.

Pour les touristes, cela ne devrait pas changer grand-chose à court terme. Par contre, les défenseurs de l'environnement sont inquiets car l'entreprise Dinant Evasion, qui a désormais un monopole sur la Lesse, est aussi la plus contestée…

Depuis des années, la Lesse est en effet le théâtre d'un bras de fer entre l'entreprise Dinant Evasion et plusieurs associations environnementales. Ces associations tentent de faire annuler le permis d'exploiter de Dinant Evasion par le Conseil d'Etat.

Le permis en question autorise, selon les associations, beaucoup trop de kayaks sur la Lesse, ce qui menacerait l'équilibre écologique du site.

Les associations estiment aussi que Dinant Evasion ne respecte pas le nombre maximum de kayaks autorisés. Et que des infractions sont régulièrement constatées, huissier à l'appui.

Le monopole de la famille Pitance sur la Lesse serait une mauvaise nouvelle pour l'environnement.

Ce rachat des kayaks Libert signifie-t-il plus de kayaks sur la Lesse ?

Sur le papier, non. Dinant Evasion rachète la société Libert avec son permis d'environnement, qui prévoit 600 kayaks par jour. Olivier Pitance affirme d'ailleurs que le rachat des kayaks jaunes est une mesure de précaution, au cas où les associations environnementales obtiendraient gain de cause, à savoir une diminution des kayaks rouges et bleus autorisés sur la Lesse. Olivier Pitance se défend en tout cas de vouloir augmenter le nombre de kayaks sur la rivière.

On y verra peut-être plus clair la saison prochaine. Car la Région wallonne a imposé l'installation d'un système de comptage électronique des kayaks, pour vérifier si le nombre maximum est bien respecté.

Archives: Journal télévisé 02/04/2017

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK