Hortidécouvertes: des herbes dans le vent et des toits verts à Frasnes-lez-Anvaing

 


Une belle journée d'automne, l'idéal pour penser au jardin, aux arbustes, aux arbres à planter. L'idéal aussi pour l'opération "Hortidécouvertes", une journée portes ouvertes chez 21 horticulteurs et pépiniéristes wallons ce dimanche 1er octobre. La majorité d'entre eux sont en Hainaut. Des professionnels qui cultivent souvent des plantes bien spécifiques. c'est le cas de Christophe Derbaise,  à Frasnes-lez-Anvaing. Il a créé la société Cornus Plant, spécialisée dans les toitures végétales et les graminées...

Ces hautes herbes, balayées par le vent, on les découvre déjà à l'extérieur du bâtiment. Fines, transparentes, de couleurs variées, elles sont très tendance. Chistophe Derbaise en cultive une centaine de variétés: "ça ressemble à des herbes qui pourraient se trouver à l'état naturel dans des champs, mais elles sont sélectionnées pour leur caractère ornemental, il y en a des petites de cinq centimètres jusqu'au plus grandes qui font trois mètres de haut".

Ce producteur wallon fait de la vente en gros vers la Flandre, les Pays-Bas et la Wallonie. Il n'ouvre aux particuliers qu'un jour par semaine. Dès lors,  une journée porte ouverte, c'est le bon plan pour avoir des conseils... Comme cette cliente venue choisir des graminées pour son jardin: "j'ai un projet d'écran végétal en graminées mais il y a tellement de variétés, difficile de choisir!".
 

L'autre dada de Christophe c'est la couverture végétale des toitures. Plates ou même pentues. "ce qu'on voit le plus souvent c'est la toiture extensive, légère, avec 100 kilos maximum de surcharge par rapport au toit". Pour ces toitures extensives, l'entreprise réalise des kits, des bacs à placer directement sur les toits:"on travaille avec des plantes qui résistent à la sécheresse, c'est un mélange de sedums, de huit à douze variétés qui ont des cycles de vie différents pour assurer une toiture verte toute l'année". Le seul entretien nécessaire est un arrachage des éventuelles mauvaises herbes, un fois par an.

Ces toits verts, ils ne servent pas uniquement aux plaisir des yeux: "C'est d'abord intéressant au niveau de l'isolation, explique le producteur, on gagne 20% d’isolation du froid mais beaucoup plus pour le chaud, là on parle de 60% à 70%. C'est intéressant aussi pour l'écoulement des eaux et pour la biodiversité".

La pose de toiture verte n'est pas subsidiée en Wallonie, mais elle l'est bien en Flandre et à Bruxelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK