Hôpitaux: l'ambitieux projet du groupe Jolimont en Brabant wallon et dans le Hainaut

Hôpitaux: l'ambitieux projet du groupe Jolimont en Brabant wallon et dans le Hainaut prévoit la construction de 3 bâtiments neufs.
Hôpitaux: l'ambitieux projet du groupe Jolimont en Brabant wallon et dans le Hainaut prévoit la construction de 3 bâtiments neufs. - © Groupe Jolimont (illustration)

C'est une probable révolution qui s'annonce dans le groupe hospitalier Jolimont, un groupe présent essentiellement en Brabant wallon et dans le Hainaut.

La direction du groupe veut passer de 6 à 4 hôpitaux. Un recentrage pour faire des économies et moderniser des bâtiments. L'opération suppose la construction de 3 nouvelles infrastructures, ainsi que l'extension et le rénovation d'un site existant, à l'horizon 2026. Budget total: 504 millions d'euros. Un projet colossal, baptisé X3L.    

Recentrage
Présent dans le Hainaut (à Mons, Jolimont, Warquignies et Lobbes), ainsi qu'en Brabant wallon (à Tubize et Nivelles), le groupe Jolimont veut passer de 6 à 4 sites en se recentrant sur 3 tout nouveaux pôles hospitaliers (Mons, La Louvière et Nivelles), ainsi que sur une rénovation-extension de bâtiment (Lobbes).  "Nous avons analysé 2 pistes possibles", commente Olivier Lequenne, chef de projet. "Rénover en profondeur tous nos bâtiments, ce qui aurait coûté plus cher. Ou prévoir une opération de destruction-rénovation, option finalement retenue, pour des raisons financières et pratiques".

De 1.700 à 1.600 lits 
Le projet ne prévoit pas de réduction drastique du nombre total de lits. "On passera de 1.700 à 1.600 lits", précise Olivier Lequenne. Mons comptera 465 lits, La Louvière 590 et Nivelles 340, en ce compris les places d'hospitalisation de jour.  

Des hôpitaux modulables

Point original du projet: des bâtiments extensibles et modulables. "Nous pourrons par exemple passer d'un service de chirurgie à un service de gériatrie, car nous devons nous préparer à faire face au vieillissement de la population. Nous pourrons aussi changer un service d'hospitalisation classique en un service d'hospitalisation de jour. Le cas échéant, nous pourrons également changer l'affectation d'un plateau et implanter d'autres types d'activités". Par ailleurs, Jolimont veut aussi créer un pôle médico-logistique commun au groupe.
Quant aux anciens bâtiments, ils seraient réaffectés en polycliniques, maisons de repos, crèches et autres logements transgénérationnels. Côté effectifs, la direction n'envisage pas de licenciements. Une donnée à laquelle les syndicats et le personnel seront très attentifs.

Le dossier complet doit être déposé à l'administration wallonne d'ici le 25 mai prochain. Le groupe Jolimont espère inaugurer ses nouveaux sites en 2026. Si tout va bien!

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
<<<<<<< HEAD =======
>>>>>>> master