Heysel: Océade suscite moins d'intérêt que Mini-Europe

Mini-Europe vient de rouvrir ce weekend après la pause hivernale.
Mini-Europe vient de rouvrir ce weekend après la pause hivernale. - © Belga

Depuis ce week-end, Mini-Europe a rouvert après la pause hivernale. Océade depuis trois semaines. Mais quelles sont les perspectives pour ces deux parcs alors que le projet Néo va complètement modifier le plateau du Heysel. Pour l'instant, les deux attractions n'ont toujours aucune garantie de pouvoir y rester. Thierry Meeus, le directeur de Mini-Europe et d'Océade semble plus confiant pour Mini-Europe.

En présentant les dernières nouveautés de Mini-Europe, Thierry Meeus est enthousiaste. Il le reconnait, il est plus optimiste pour l'avenir de Mini-Europe que pour celui d'Océade. "Nous avons rencontré tous les consortiums. Il n’en reste plus que deux. On leur a exposé nos projets pour les deux sites. On doit constater qu’il y a moins de questions sur Océade."

Il faut dire que les deux situations sont différentes. Dans les plans de Néo, l'endroit où se trouve Mini-Europe doit être dédié à une activité touristique extérieure. Pour Océade, par contre, ce n'est pas pareil. "Océade est en compétition (pour valoriser le terrain) avec une tour de vingt étages abritant des appartements de luxe. Océade ne pourra jamais payer un loyer équivalent à celui que génèrerait cette tour…"

Autre signe d'inquiétude, Kinepolis se trouve aussi sur une zone à bâtir. Mais le complexe cinématographique a déjà signé un accord avec les consortiums. Ce qui n'est pas du tout le cas pour Océade.

Il reste donc deux consortiums en lice pour le projet Néo. La ville de Bruxelles devrait désigner le gagnant du contrat mi-avril.

Geoffroy Fabré

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK