Herstal lutte contre le gaspillage des denrées alimentaires invendues

"Le projet part d'un constat: d'un côté il y a un besoin d'alimentation dans les banques alimentaires, et de l'autre, des produits excédentaires", a souligné samedi Frédéric Daerden (PS), bourgmestre de Herstal. "Nous voulions apporter une réponse à cette problématique au niveau local, lutter contre le gaspillage en renforçant la solidarité."

L'expérience est déjà menée depuis six mois avec le Carrefour Planet, avec succès. "Notre politique est de systématiquement donner les excédents alimentaires aux associations faisant partie des banques alimentaires", précise Pascal Léglise, directeur qualité chez Carrefour Belgium. "La proposition du bourgmestre de Herstal n'était donc pas un problème, d'autant qu'elle permet également de réduire le coût d'évacuation des déchets."

L'Afsca, l'Agence fédérale pour le sécurité de la chaîne alimentaire, contribue aussi au projet puisqu'elle a simplifié les procédures administratives, notamment en matière de traçabilité des produits.

A la suite du projet pilote mené avec Carrefour, des expériences similaires pourraient être initiées dans d'autres communes. Par ailleurs, Frédéric Daerden, également député européen, a interpellé à deux reprises la Commission européenne sur la question, qui devrait être étudiée dans les prochaines semaines.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK