Hermalle-sous-Argenteau: la fin des travaux du Trilogiport fin octobre

La fin des travaux du Trilogiport prévus pour la fin du mois d'octobre
La fin des travaux du Trilogiport prévus pour la fin du mois d'octobre - © rtbf.be

Octobre de cette année. C'est la date annoncée par le Port autonome et le Service public de Wallonie pour la fin des travaux du Trilogiport à Hermalle-sous-Argenteau. Ces 120 hectares en cours d'aménagement entre Meuse et Canal Albert doivent accueillir un terminal à conteneurs et des halls logistiques. Il s'agit d'amener sur Liège un trafic de 200 000 conteneurs par an et de créer 2000 emplois.

Concernant cet important chantier, le budget public total est de 47 millions d'Euros, auxquels viendront s'ajouter 115 millions d'investissements privés.

Maxime Prévôt (Ministre wallon des travaux publics et des zones d'activité économiques) : "Il s'agit un dossier stratégique sur le plan économique mais qui est aussi emblématique de l’importance d’investir dans les voies hydrauliques. Nous avons 450 kilomètres de voies hydrauliques sur le territoire wallon. Cela représente, chaque année, 40 millions de tonnes de marchandise véhiculées. C’est l’équivalent de 2 millions de semi-remorques qui ne se trouvent pas sur nos routes, qui ne polluent pas et qui ne sont pas en train de générer des embouteillages ou des accidents. Sur plusieurs aspects, il y a un intérêt vraiment stratégique à investir dans les voies d’eau. C’est une participation tripartite, en quelque sorte, de la Région sur ses crédits ordinaires, du plan Marshall également et de l’Europe mais je pense que c’est un investissement stratégique pour le déploiement socio-économique de la Wallonie".

Les travaux avancent et le planning est, jusqu'à présent, respecté.  Comme l'explique Yvon Loyaerts, du Service Public de Wallonie. "Tous les travaux préparatoires sont faits par rapport au nivellement, à l’égouttage et à l’évacuation des eaux usées. La connexion ferroviaire est quasiment achevée, la dalle pour le parc à conteneurs également; donc nous en sommes pratiquement aux travaux finaux dans les mois qui viennent puisque nous sommes censés, si nous tenons le planning ce qui est le cas jusqu’ici, terminer fin octobre. Quant aux bâtiments, ils ne pourront venir que lorsque la plateforme sera achevée. Les différents concessionnaires viendront, pourront construire leurs dalles et pourront construire au-dessus des bâtiments qui, généralement, seront des bâtiments préfabriqués. Mais eux ne peuvent exploiter ces bâtiments que par l’accès autoroutier tel qu’il est en construction maintenant".

D'ici quelques jours, c'est la construction du pont sur la Meuse qui va débuter. Les éléments métalliques ont déjà été amenés à proximité.

Yvon Loyaerts : "Nous avons déjà construit la base des piles d’appui dans la Meuse. Il y a également des constructions sur les deux rives. Mais le pont proprement dit, la superstructure du pont va commencer à être mise en place la nuit du 24 au 25 janvier. A ce moment-là, on va poser la partie du pont qui surplombe l’autoroute entre Liège et Visé. Cela signifie aussi que l’autoroute va être fermée durant quelques heures. Pour cela, entre autres, pour les travées extérieures, on va travailler avec des pontons remplis d’eau qui jouent un rôle de ballasts. Le pont sera achevé pratiquement dans un délai d’un mois après la première phase. C’est l’avantage d’avoir construit tous les éléments au préalable et de les avoir amenés sur le parking ou l’aire portuaire d’Argenteau. A ce moment-là, il n’y a plus qu’à le déplacer et le positionner".

François Braibant

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK