Havré: un château transformé par le temps

Le château d'Havré de nos jours
3 images
Le château d'Havré de nos jours - © Office du Tourisme de Mons

Dans une des communes de Mons se cache un vrai trésor. Le château d'Havré entouré de ses douves impressionne au premier regard. Abandonné pendant plus d'un siècle, le château tombait en ruines quand une poignée de citoyens l'a sauvé de l'oubli à la fin des années 70.

Le domaine du château d'Havré est connu depuis le 12ème siècle. À l'époque, un poste de guet, probablement en bois, est installé sur la Haine en amont de la ville de Mons pour prévenir les attaques. Avec les années, le poste est transformé en forteresse construite en quadrilatère, puis en château en passant entre les mains de différentes familles propriétaires.

Dégâts dus à l'abandon

En 1900, des photos montrent encore le bâtiment presque intact. Mais son aspect aujourd'hui est plus proche des ruines, tout simplement à cause de l'abandon : "Beaucoup de gens pensent qu'il a été bombardé pendant la guerre, mais pas du tout. Les derniers propriétaires du château sont morts sans héritier. Personne ne l'a plus entretenu. Il a été pillé par le voisinage, les toitures se sont effondrées, la végétation s'est incrustée dans les murs et le château a commencé à s'écrouler dans les années 1930", explique Nicole Darville, présidente de l’ASBL Les amis du château d'Havré.

La tour fendue

Une des tours du château est appelée la tour fendue. Il s'agit en fait de l'ancienne tour des hôtes. Elle accueillait les invités du seigneur et disposait de latrines à chaque étage, une avancée pour l'époque. Malgré les grosses fissures qui la défigurent aujourd'hui, cette tour ne s'écroule pas. Il faut dire que ses murs font entre 2 et 3 mètres d'épaisseur. "C'était une forteresse, donc il fallait absolument se protéger en cas d'attaque. Les fenêtres étaient fermées par des volets en bois qui étaient mis sur pivots et l'épaisseur du mur empêchait toute attaque et toute destruction", précise Eric Flandrois, guide au château.

Sauvé par des riverains

Ouvert au public, le site est parfois méconnu chez nous. Mais les touristes sont les bienvenus. Depuis 1979, le château a été pris en charge par une ASBL, créée par une poignée de riverains un peu fous. Depuis des années, ils s'attèlent à rénover le château. En ce moment, on restaure la Tour d'Enghien, fleuron du château et du village. Un chantier qui coûte cher, 600.000 euros financés à 80 % par la Région Wallonne. Pour le reste, c'est l’ASBL qui met la main au portefeuille : "On espère encore une petite aide de la Ville de Mons et de la Province, mais nous finançons notre part des travaux grâce aux locations des salles et aux manifestations que nous organisons régulièrement comme le marché de Noël", confie Nicole Darville.

À l'intérieur du château, deux salles impressionnantes ont été rénovées. L'une de style gothique, l'autre comprenant une voûte romane. Des salles louées toute l'année pour des mariages, anniversaires ou séminaires, à l'endroit même où bals et réceptions se sont déroulés pendant des siècles. Une belle façon de mettre en valeur ce patrimoine exceptionnel de la région.

Sarah Heinderyckx

Retrouvez ci-dessous notre reportage en vidéo

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK