Haulchin: du raisin ensoleillé pour une cuvée Ruffus d'exception

La cuvée 2020 s'annonce exceptionnelle
4 images
La cuvée 2020 s'annonce exceptionnelle - © Vinciane Votron

La récolte s'annonce exceptionnelle au vignoble des Agaises à Haulchin.

La cuvée Ruffus 2020 sera probablement un des très bons crus du domaine qui s’est spécialisé dans les vins effervescents basés sur une méthode traditionnelle alliant chardonnay, pinot noir et pinot meunier, les cépages qui sont à la source du champagne.

Raisin mûr

Le soleil généreux de ces dernières semaines a permis au raisin de mûrir un peu plus vite que prévu. "C'est magnifique!" Etienne Delbeke, responsable de la production des raisins n'en revient pas. Depuis la plantation de la vigne en 2002, il n'y a eu qu'une seule saison en 2004 égalable à cette année : "On peut voir que la récolte s’annonce super bien et la vigne est très bien chargée avec un très beau débourrement. Le nombre de grappes qui sont sorties cette année-ci était vraiment d’un très beau niveau. Et la formation de la grappe était très bien. Pas trop de coulure, pas de maladie. Tous les raisins sont vraiment bien formés et les grappes très belles et très longues. On va avoir un poids de grappe qui, au final, sera très sympa. Si ça continue comme ça, il y a de fortes chances que ce soit un cru exceptionnel. Alors, encore une fois, le raisin n’est pas encore dans le pressoir et donc, tant qu’il n’est pas dans le pressoir, on ne va pas crier victoire."

 

La vigne ne doit pas être arrosée

Au domaine des Agaises, là où est produit le Ruffus, il ne faut surtout pas arroser. Etienne Delbeke le confirme : "C’est lié à la spécificité du terroir, du sol et, surtout du sous-sol. En fait, on est sur 20cm de terre argileuse puis on descend sur 30 à 40m de roche crayeuse et cette roche a la particularité d’emmagasiner l’eau comme une éponge et de la restituer aux plantes qui peuvent aller la capter comme la vigne qui peut aller chercher l’humidité là où elle se trouve. Donc, aujourd’hui, on peut constater que le vignoble ne souffre absolument pas de la sécheresse." Les 22 hectares de terrain en production et les 300 000 pieds de vigne sont tous vert. 

Vendanges anticipées

Les vendanges se tiendront début septembre, soit 15 jours à l'avance. "On aura probablement en principe une augmentation de production de l’ordre de 25% par rapport à la moyenne. On espère aujourd’hui pouvoir compenser la perte que nous avons subie en 2017 à cause d’un coup de gel tardif."

Pour la récolte de 2018, on attend environ 250.000 bouteilles de ce vin mousseux bien de chez nous qu'il faut déjà réserver aujourd'hui ! Car les cuves sont à sec pour le moment. Et il n'y a pas de réserves... 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK