GSK-Rixensart: une demande de renouvellement de permis qui rassure les syndicats

GSK Rixensart sera en chantier, cet été. Pas pour fermer des bâtiments. Mais pour les moderniser en vue d'un site qui concentrera les activités de Recherche et de Développement. La firme va d'ailleurs demander un nouveau permis d'environnement pour poursuivre ses activités après l'expiration du permis actuel, le 14 décembre 2019.
GSK Rixensart sera en chantier, cet été. Pas pour fermer des bâtiments. Mais pour les moderniser en vue d'un site qui concentrera les activités de Recherche et de Développement. La firme va d'ailleurs demander un nouveau permis d'environnement pour poursuivre ses activités après l'expiration du permis actuel, le 14 décembre 2019. - © Rtbf

Les habitants de Rixensart seront conviés à une réunion d'information sur la firme pharmaceutique "GSK", le 29 mai prochain.

Au menu de cette soirée d'information prévue à la maison communale: une nouvelle demande de permis d'environnement de classe 1. Cela vise notamment les autorisations pour la détention d'animaux de laboratoire.

Le permis actuel de GSK-Rixensart expire à la fin 2019. Il doit donc être renouvelé. Et précédé d'une séance d'information à l'attention du public, comme le prévoit la législation.

Cette demande de renouvellement est en tout cas de nature à rassurer ceux qui redoutaient une fermeture du site, à plus ou moins court terme.

Une demande "rassurante"

A plusieurs reprises, des rumeurs de restructuration, voire de fermeture, ont circulé à Rixensart. Mais aujourd'hui, la procédure en vue de renouveler le permis d'environnement rassure les syndicats. Du moins, pour le court terme. "Des investissements ont été consentis pour faire des travaux de modernisation et de mise en conformité sur le site de Rixensart", explique Manuel Fernandez, délégué Setca. "D'autres projets sont évoqués pour Rixensart. Et nous avons également eu des promesses de nouveaux contrats à durée indéterminée sur le site, ce qui est plutôt rassurant", ajoute Ludovic Calonne, autre délégué du Setca.

La direction confirme

"Rixensart est stratégique pour GSK car c'est un des trois sites mondiaux de Recherche et de Développement pour les vaccins", souligne la direction. "Les deux autres centres mondiaux sont ceux de Sienne (Italie) et de Rockville (USA). Rixensart est une composante cruciale de nos réseaux mondiaux de production et de Recherche et Développement".

La CSC veut plus de C.D.I.

Les travaux de modernisation prévus à Rixensart rassurent également Sabine Valvassori; la déléguée CSC souhaite par contre moins de contrats précaires. "Nous avons actuellement 30% de contrats temporaires. C'est trop! Nous attendons donc des solutions."

Rixensart concentre progressivement les activités de recherche et de développement. Wavre reprendra à terme toute la production. La réorganisation entre sites va donc se poursuivre. A priori, sans trop de casse. "Reste que sur le long terme, rien n'est acquis. Malgré leurs investissements, malgré les bénéfices engrangés, d'autres sociétés comme Caterpillar et VW-Forest (il y a quelques années) sont quand même parties", rappelle Manuel Fernandez.

Actuellement, GSK-Rixensart emploie environ 3000 personnes.

La réaction de Ludovic Calonne, délégué SETCA, au micro de Jean-Claude Hennuy

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK