Grogne et inquiétude à la cokerie d'ArcelorMittal

Grogne et inquiétude à la cokerie d'ArcelorMittal
Grogne et inquiétude à la cokerie d'ArcelorMittal - © Flickr – Peter Van Gestel

Le personnel réclame des prestations impayées. Il en sera d'ailleurs question jeudi lors d'une rencontre direction-syndicats. Les travailleurs voudraient également être tenu informés des négociations en cours avec l'américain Oxbow, le candidat repreneur.

D'un côté, il y a 270 travailleurs qui s'inquiètent pour leur avenir et voudraient savoir où en sont ces négociations. De l'autre, il y a la direction d'ArcelorMittal qui ne veut pas trop en dire, de peur de tout faire capoter. La direction a tout de même accepté de tenir le personnel informé la semaine prochaine, concernant l'avenir industriel du site et les investissements qui y seront réalisés.

Il semble que les négociations avec Oxbow soient tout de même entrées dans la dernière ligne droite. L'ultimatum, pour la reprise, est fixé au 31 mars prochain.

Côté syndical, on est plutôt positif quant à l'issue de ces négociations. On est surtout conscient d'une réalité: "Si c'est pas Oxbow... c'est sans doute la fermeture".

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK