Grez-Doiceau: dernier conseil communal au parfum post-électoral

Grez-Doiceau: dernier conseil communal dans une ambiance post-électorale
Grez-Doiceau: dernier conseil communal dans une ambiance post-électorale - © Rtbf

C'était le dernier conseil communal de la législature, hier soir, à Grez-Doiceau.

On s’attendait à une joute entre le conseiller d’opposition Alain Clabots ("Avec  Vous") et la future majorité, à savoir la tripartite "Alliance Communale"-Ecolo-"L’Equipe".  Au final, la séance a été plutôt sereine, malgré certaines divergences... sur le projet de contournement Nord de Wavre, notamment. Un projet qui inquiète beaucoup, à Grez-Doiceau, où des élus et des habitants redoutent l'impact du projet sur le trafic local et sur l'environnement.  

Amertume post-électorale
Le dernier conseil communal de la législature était aussi le premier conseil post-électoral. Moins d'un mois après le scrutin du 14 octobre, on pouvait encore sentir quelques tensions. L'amertume surtout! Celle de l'équipe Clabots. Pour rappel, l'ancien bourgmestre Alain Clabots (2006-2012) espérait ardemment reprendre l'écharpe maïorale à la réformatrice Sybille de Coster Bauchau. Le soir du 14 octobre dernier, Alain Clabots a d'ailleurs cru que les jeux étaient faits. Sa formation arrivée en tête des élections avec un gain de 2 sièges, l'homme pensait bien reprendre les rênes de la commune. C'était sans compter sur la pugnacité de la bourgmestre sortante et tête de liste "Alliance Communale" (en léger recul). Sybille de Coster Bauchau a négocié avec Ecolo (en progression) et avec l'Equipe (de tendance socialiste, en recul par rapport à 2012). Résultat: une coalition bleue-verte-rouge. Et une formation "Sans Vous"... sans l'équipe d'Alain Clabots, figée dans l'opposition. De quoi frustrer l'ancien bourgmestre de 63 ans.

Motion "recours"
 
Hier soir, Alain Clabots espérait un vote du conseil permettant d’introduire un recours rapide, en cas d’octroi du permis pour le contournement Nord. "Un moyen de défendre les intérêts de la commune sans perdre de temps" en cette période de changement de législature. Espoir finalement vain, après un vote majorité contre opposition.

Un goût de vengeance 

Déçu de devoir rester dans l'opposition malgré la victoire de sa liste,  Alain Clabots aurait-il surtout voulu semer la discorde au sein de la future majorité? "Non, je voulais uniquement armer la commune pour pouvoir introduire un recours dans les délais impartis en cas d'octroi du permis pour le projet du contournement Nord de Wavre". Et Alain Clabots d'ajouter que son intention n'était pas de discréditer Ecolo, nouveau partenaire de coalition. "Ecolo a voté en faveur de ma motion, car Ecolo a toujours été opposé au projet de contournement. Je suis satisfait de leur vote."

Ecolo entre 2 chaises 
Opposé au contournement Nord, Ecolo a répété son opposition au projet routier. Marie Smets, tête de liste des verts, devra toutefois collaborer avec 2 partenaires de coalition plutôt favorables au projet. Quelque peu embarrassée par la situation, Marie Smets nous a déclaré que les négociations "mobilité" étaient toujours en cours. C'est un des sujets sensibles qui attend Ecolo au sein de la future majorité. 

Une bourgmestre confiante 
La réformatrice Sybille de Coster Bauchau, qui reste donc bourgmestre, semble plutôt confiante dans la future collaboration. "Nous n'avons pas la même analyse du dossier contournement Nord. Mais rien n'est encore fait. Nous verrons bien". Et la bourgmestre d'arrondir les angles pour ne pas froisser ses partenaires. Et pour éviter le spectacle d'une future coalition déjà divisée devant le camp Clabots. Un dossier qui de toute manière ne dépend pas que de l'avis de la commune de Grez-Doiceau. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK