Grèves tournantes: à Zaventem, 48% des vols annulés et bagages bloqués

Ces vols supprimés représentent 48% du trafic aérien prévus à Brussels Airport ce lundi. Quelque 80% du personnel des sociétés de manutention de l'aéroport étaient en grève, selon Olivier Van Camp, secrétaire régional SETCa.

Une porte-parole de l'aéroport a par ailleurs confirmé que les bagagistes opéraient en effectifs réduits et conseillait aux passagers lundi de se limiter dans la mesure du possible à un bagage à main.

Cette grève des bagagistes a des répercussions sur les vols maintenus, qu'il s'agisse de départs ou d'arrivées. Les voyageurs qui parviennent à décoller partiront en effet sans bagage, tandis que les passagers qui débarquent à Zaventem devront venir récupérer leurs bagages ultérieurement.

Les autres bagages seront acheminés aux passagers au cours d'un prochain vol, a précisé la porte-parole.

Certains vols reportés vers d'autres aéroports

Toutefois, dans l'ensemble, la situation est loin d'être catastrophique, les compagnies ayant pris les devants. Peu de passagers étaient coincés à Zaventem. La communication auprès des passagers est bien passée.

Brussels Airlines avait ainsi annulé 16% de ses vols et donné la possibilité à ses passagers de partir la veille ou mardi, "ce que bon nombre d'entre eux ont fait", selon un porte-parole.

La compagnie aérienne Jetairfly a organisé pour ses voyageurs des vols au départ d'autres aéroports: Charleroi, Liège, Ostende et Amsterdam/Schiphol pour les long-courriers. Les passagers ont été transférés en bus vers ces aéroports. Les 14 vols depuis Bruxelles ont été replanifiés et rassemblés en dix vols. Cela concerne 4000 passagers, en partance et revenant au pays, a précisé la compagnie dans un communiqué.

La compagnie Thomas Cook avait quant à elle deux vols programmés au départ de Zaventem. Ils étaient opérés depuis Lille.

Seul l'accès à Brucargo, le service fret de l'aéroport de Bruxelles, est bloqué ce lundi matin, indique Nathalie Van Impe, porte-parole de Brussels Airport. Les syndicats bloquent le rond-point à l'entrée de Brucargo. La zone pour le trafic de voyageurs est par contre accessible.

L'accès à l'aéroport de Zaventem ne pose en effet pas de problème en voiture, la circulation reste possible. Les trains ne circulent cependant pas.

Dans l'ensemble, les syndicats se félicitaient de l'action, notamment en raison du mouvement de protestation mené par une majorité des travailleurs des sociétés de traitement de bagages Aviapartner et Swissport. Le catering n'a en outre pas été assuré sur de nombreux vols.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK