Grèves: SNCB, STIB et TEC à l'arrêt à Bruxelles et dans les Brabants

Depuis dimanche soir, les trains de la SNCB sont arrêtés en périphérie de Bruxelles, notamment dans les gares de Louvain, d'Ottignies, d'Enghien ou encore de Braine-le-Comte. Aucun convoi ne circule entre Anvers et Malines.

Dans le reste du pays, le trafic est normal, pour autant qu'il ne soit pas axé vers Bruxelles. La circulation sur la dorsale wallonne se fait ainsi normalement. La SNCB n'exclut toutefois pas des perturbations, voire des suppressions de trains, dans les provinces qui ne sont pas touchées par le mouvement.

Notons par ailleurs que les Thalys ne roulent pas. Seuls les Thalys 9387 (Paris-Nord - Bruxelles-Midi, départ à 20h25), qui arrivera avec 40 minutes de retard à Bruxelles-Midi, et le train Thalys 9395 (Paris-Nord - Bruxelles-Midi, départ à 21h55) rouleront, avait annoncé la compagnie.

Les trains Eurostar ne sont pas mieux lotis : aucun ne partira de Bruxelles, ils ne circulent qu'entre Lille Europe et Londres ce lundi, avait communiqué la société à l'approche de la grève tournante.

3 images
Piquet de grève à la gare du Midi. © RTBF

Aucun métro, tram ni bus ne circule lundi matin sur le réseau de la STIB à Bruxelles, indique la société de transports en commun sur son site internet.

La STIB invite les navetteurs à utiliser des alternatives pour se déplacer dans la capitale.

Du côté du TEC, les dépôts de Nivelles - Baulers, qui dessert l'ouest de la province du Brabant wallon, et de Jodoigne, dans l'est du Brabant wallon, n'ont pas fait sortir leurs bus en début de matinée. Pour le centre, seuls quelques bus seraient sortis du dépôt de Chastre.

"Nous sommes à 100% à l'arrêt, et le dépôt de Jodoigne est à 100% à l'arrêt également", confirme-t-on au dépôt de Nivelles- Baulers, où un piquet de grève a été établi. Il n'y a pas de piquet de grève en revanche au dépôt de Chastre où, sur une vingtaine de services, sept seulement étaient assurés en début de matinée. Ce chiffre devrait diminuer en cours de matinée, deux services seulement étant prévus pour l'après-midi à Chastre.

Dans la région de Louvain et du Hageland, les perturbations étaient très importantes avec seules deux lignes de De Lijn en service: 630 (Haasrode, Brabanthal-Station Wijgmaal) et 35 (Aarschot-Rillaar-Scherpenheuvel-Diest). Dans un des dépôts de la société, situé à Louvain, les pneus d'une quinzaine de bus avaient été dégonflés dans la nuit de dimanche à lundi, a constaté la police locale.

Quasi aucun bus ne roulait dans le sud de la province (Pajottenland et la région autour d'Overijse). Les bus De Lijn se faisaient également très rares en périphérie bruxelloise.

Toujours selon la police de Louvain, des piquets de grève avaient été installés vers 6h00 en différents endroits de la cité universitaire, notamment à la prison, à la poste, chez De Lijn, KBC et Terumo.

RTBF avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK