Grève du 14 mai: le point sur les perturbations TEC

A moins de deux semaines des élections, la FGTB lance ce mardi une dernière offensive. Le syndicat socialiste se mobilise seul pour faire entendre ses revendications : une hausse du pouvoir d'achat, la pension légale à minimum 1500 euros net par mois et que toutes les allocations sociales soient au-dessus du seuil de pauvreté. 

Différents secteurs et entreprises privées devraient être touchés. Difficile encore de savoir exactement lesquels, et l'impact de cette mobilisation. Des perturbations sont possibles dans les administrations ou les recyparcs. Des préavis de grève ont été déposés pour les polices fédérale et locale.

Une certitude cependant: le trafic des TEC est déjà fortement perturbé. La situation vers 8h30 est la suivante :

  • Dans la région de Liège et Verviers, le réseau est fortement perturbé, seuls 20% des services sont assurés.
  • A Charleroi, l'action est également bien suivie. Selon un point de la situation à 5h30, 40% des métros 1 et 2 étaient en circulation, pour 7% de la ligne 3 et aucun métro sur la ligne 4. 12% des bus sont partis du dépôt de Jumet/Nalinnes, 11% de celui d'Anderlues et aucun du dépôt de Genson.
  • 68% des parcours devraient être assurés dans le Brabant wallon. 66% des lignes pourraient être touchées.
  • Dans le Hainaut à 6h00, les services de deux lignes sur 10 étaient assurés dans la région du Borinage, 28% à Mons, 31% dans la région du Centre et 84% dans le Hainaut occidental.
  • Dans la zone Namur-Luxembourg, le site n'a pas été mis à jour mardi matin, mais quelques perturbations sont également à prévoir.
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK