Grève des travailleurs communaux à Bruxelles : l'impact commune par commune

Ce jeudi, à l'appel du front commun syndical, une partie des travailleurs communaux et des hôpitaux publics bruxellois sont en grève et manifestent dans les rues de Bruxelles. L'impact sur le fonctionnement des services communaux varie fortement d'une commune à l'autre.

  • Maison communale fermée à Saint-Josse, perturbations à Molenbeek et Jette

En raison de la forte mobilisation de ses agents, l'administration communale de Saint-Josse est inaccessible au public toute la journée, même si certains agents travaillent à bureaux fermés. Dans les écoles communales, les services de garderie sont également fortement perturbés. Le service propreté publique fonctionne aussi au ralenti.

L'impact de la grève est également important à Molenbeek, où le service population est ouvert au public mais fonctionne en effectif réduit, tandis que l'antenne population de la rue Charles Malis est fermée.

A Jette, deux services sont inaccessibles au public : celui des étrangers et celui des permis de conduire.

  • Fortes perturbations dans les crèches de la Ville, de Koekelberg et d'Ixelles

Dans certaines communes, c'est le secteur de la petite enfance qui est touché. La situation est particulièrement chaotique à la Ville de Bruxelles, où à peine sept des 25 crèhes du territoire ont pu accueillir les enfants, faute d'encadrement suffisant dans les autres. A Koekelberg, deux des trois crèches communales n'ont pas pu ouvrir. Même souci à Ixelles, où une des cinq crèches communales est restée porte close.

  • "RAS" dans les autres communes

Pour l'heure, on ne nous signale pas de perturbations, ou alors minimes, dans les autres maisons communales de la Région bruxelloise.

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK