Graves incidents au cours du match Standard-Anderlecht, arrêté après 30 minutes

Le football belge a connu ce vendredi une soirée qui restera dans les mémoires pour de très mauvaises raison. Le match Standard-Anderlecht avait été interrompu deux fois suite à des incidents provoqués par des supporters anderlechtois (jets de fumigènes sur la pelouse de Sclessin), par l'arbitre Erik Lambrechts.

Les supporters anderlechtois mécontents ont continué à lancer des fumigènes malgré les appels au calme de leurs joueurs Sven Kums, le capitaine et Kara Mbodji en tête. Lorsque l'arbitre a renvoyé les deux équipes définitivement au vestiaire, le Standard menait 2 à 0.

Par la suite, certains "supporters" mauves ont bloqué le car de leur équipe à la sortie du stade, faisant obstacle pour ne pas que le véhicule démarre. Des projectiles, dont des pétards, ont même été lancés. Pendant ce temps-là, les joueurs bruxellois sont restés à l'intérieur du stade. Les forces de l'ordre étaient bien sûr présentes pour tenter de régler la situation.

Et après une heure et demie le car a pu démarrer avec les joueurs à son bord, direction la capitale. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK