Gosselies : un dépotoir où séjournaient des gens du voyage

Illustration
Illustration - © Belga - Benoît Doppagne

Les services propreté de la ville de Charleroi ont du mal à avaler la pilule. Après le départ des gens du voyage qui s’étaient installés sur le site d’une ancienne décharge, ce sont des centaines de détritus qui ont dû être évacués par les ouvriers communaux.

Plusieurs dizaines de caravanes appartenant à la communauté des gens du voyage se sont installées une dizaine de jours à Gosselies. Il s’agissait d’un séjour illégal sur le site d'une ancienne décharge.
Hier, les squatters ont en majorité quitté les lieux en laissant derrière eux un véritable dépotoir. La ville de Charleroi compte bien faire appliquer le principe du pollueur-payeur.

L’échevin de la propreté, Cyprien Devilers a déjà déposé plainte et enquête est menée pour retrouver les responsables du méfait. Il semblerait d’ailleurs qu’une piste sérieuse ait été trouvée.
La ville envisage également de percevoir une amende pour l'occupation illégale du site. Mais il va être difficile de la justifier : Charleroi ne propose en effet aucun autre terrain pour les gens du voyage.

Mathieu Van Winckel, Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK